MONET – Travail bénévole


Signification de l'indicateur

Le bon fonctionnement de la société dépend notamment de la solidarité existant entre ses membres. Il faut par conséquent, pour aller dans le sens du développement durable, encourager les échanges et la compréhension entre les individus et les groupes, et favoriser la participation de tous à la vie sociale et politique (principes 5a et 5b). Le travail bénévole bénéficie entre autre aux personnes défavorisées, ce qui en fait une expression de la solidarité sociale. Il crée des liens sociaux et contribue à éviter la marginalisation des plus faibles. En complétant les prestations de services professionnels, le travail bénévole contribue à la couverture des besoins matériels et immatériels de la population, concourant ainsi à la réalisation d'un autre objectif important du développement durable (principe 2a). Une augmentation de la part de la population effectuant du travail bénévole va ainsi dans le sens du développement durable.

L’indicateur présente la proportion de la population résidante permanente fournissant un travail bénévole, organisé ou informel, sous quelque forme que ce soit.

Lien avec les principes du développement durable : 2a Satisfaction des besoins, 5a Compréhension entre les personnes et les cultures, 5b Participation sociale et politique.

Commentaire

La part de la population effectuant du travail bénévole a diminué entre 2000 et 2007 de près de trois points de pourcentage. Elle n’a pas connu d’évolution significative entre 2010 et 2013. En 2016, la part de la population de 15 ans et plus qui a accompli un travail bénévole s’élevait à 42,7% soit une augmentation de près de 10 points de pourcentage par rapport à 2013. La proportion d'hommes et de femmes était similaire. Les femmes travaillent plus souvent dans un cadre informel, par exemple l'entraide de quartier ou l’assistance à des parents. La population de 15 ans et plus consacrait en 2016 près de 1,8 heures par semaine pour le travail bénévole. Les personnes âgées de 55 à 74 ans formaient le groupe d’âge le plus actif dans le travail bénévole avec plus de 2 heures consacrées par semaine.

Synthèse

Remarque: pas de qualification possible pour cet indicateur en raison de rupture de série temporelle


Tableaux

Méthodologie

Cet indicateur présente le pourcentage de la population résidante permanente âgée de 15 ans et plus ayant accompli au moins un travail bénévole, dans un cadre organisé ou informel, au cours des quatre semaines précédant l'enquête.

Les données proviennent du module «Travail non rémunéré» de l'enquête suisse sur la population active (ESPA) de l'Office fédéral de la statistique. Une révision de l’enquête en 2010 a engendré une rupture de série temporelle.  

Comparaison internationale

-

Définitions

Travail bénévole
Terme générique regroupant le "travail bénévole organisé" et le "travail bénévole informel" (voir les définitions correspondantes).

Travail bénévole informel
Prestations non rémunérées fournies à titre volontaire à des ménages tiers (entraide de quartier, garde d'enfants de tiers, services rendus à des tiers, tels que travaux domestiques, transports ou jardinage, etc.).

Travail bénévole organisé
Charges exercées à titre honorifique ou activités non rémunérées en faveur d'une organisation, d'une association ou d'une institution publique (associations culturelles ou sportives, associations de défense d'intérêts, partis ou institutions politiques ou services publics). Les jetons de présence, les remboursements de frais ou le versement de montants symboliques ne sont pas considérés comme étant une rémunération.

Sources

Contact

Office fédéral de la statistique Section Environnement, développement durable, territoire
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/developpement-durable/monet/tous-selon-themes/cohesion-sociale/travail-benevole.html