MONET – Transport de marchandises


La charge environnementale occasionnée par la pollution doit être réduite autant que possible

L’économie a besoin des transports de marchandises pour bien fonctionner. Les transports de marchandises – surtout par la route – posent cependant des problèmes, notamment en termes d’émissions polluantes. Ils contribuent également à augmenter la consommation de ressources. L’objectif est de maintenir aussi bas que possible le volume des transports de marchandises par rapport aux performances totales de l’économie.

L’intensité du transport de marchandises diminue
  • De 1996 à 2006, la croissance des prestations de transport de marchandises a été plus forte que la croissance de l’économie. Cela signifie que pour chaque franc de produit intérieur brut (PIB), on a transporté toujours plus de marchandises ou parcouru plus de kilomètres.
  • Depuis 2006, l’intensité des transports de marchandises tend à diminuer car le PIB augmente plus fortement que les prestations de transports de marchandises.
  • En 2016, les prestations de transports de marchandises, par la route et par le rail, ont représenté près de 28 milliards de tonnes-kilomètres.
  • Si, au début des années 1980, la moitié environ des transports de marchandises se faisait par le rail, la proportion n’était plus que de 39% en 2016.

Tableaux

Contact

Office fédéral de la statistique Section Environnement, développement durable, territoire
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/developpement-durable/monet/indicateurs-cles/decouplage/transport-marchandises.html