MONET – Consommation de matières


Les flux de matières premières et d’énergie doivent être optimisés, les ressources naturelles sauvegardées durablement

Une diminution des pressions sur l’environnement exercées par les activités économiques et les autres activités humaines constitue un enjeu important du développement durable. La performance de l’économie doit être préservée ou accrue tout en réduisant la consommation de matières. La consommation intérieure de matières premières (RMC), aussi appelée empreinte matérielle, considère, en équivalent matières premières, la masse de l’ensemble des matières consommées annuellement dans un pays. On mesure l’intensité matérielle en divisant la consommation intérieure de matières premières par le produit intérieur brut aux prix de l’année précédente.

L'intensité matérielle diminue
  • L’intensité matérielle a diminué entre 2000 et 2016.
  • Le découplage entre la consommation de matières premières et le produit intérieur brut est toutefois relatif, les deux ayant augmenté de respectivement 12% et 32%.
  • En 2016, l’empreinte matérielle était estimée à 152 millions de tonnes, soit 18 tonnes par personne.

Tableaux

Contact

Office fédéral de la statistique Section Environnement, développement durable, territoire
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/developpement-durable/monet/indicateurs-cles/decouplage/consommation-matieres.html