MONET 2030: Compétences numériques


ODD 4: Assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, sur un pied d’égalité, et promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie

Signification de l’indicateur
L’indicateur renseigne sur la part de la population disposant de compétences numériques générales dépassant les compétences de base selon l’âge. À l’heure de l’adaptation aux changements provoqués par la transformation numérique, la question des compétences de la population devient cruciale. L’enjeu est celui d’une mise à niveau suffisamment rapide des compétences numériques générales pour suivre le rythme de l’évolution et éviter qu’une partie de la population se trouve en difficulté, tant sur le marché du travail que dans la vie quotidienne. Une augmentation des compétences numériques va ainsi dans le sens du développement durable.

Aide à la lecture
L’indice de compétences numériques générales repose sur l’idée que le fait d’effectuer certaines activités implique les compétences nécessaires à la réalisation de celles-ci. L’indice général est construit à partir de quatre domaines d’activités en ligne : l’information, la communication, la résolution de problèmes et l’usage de logiciels pour la manipulation de contenus.

Comparaison internationale
L’indicateur est comparable au niveau européen.


Tableaux

Méthodologie

La mesure des compétences numériques se base sur un cadre conceptuel développé au niveau européen. Quatre domaines de compétences ont été retenus pour lesquels un indicateur est établi selon le nombre d’activités en ligne ou de tâches spécifiques exercées par les internautes. On fait l’hypothèse que les individus ayant effectué une activité disposent des compétences nécessaires pour le faire. De la synthèse des résultats de chaque domaine résulte un indicateur de compétences numériques générales.
L’objectif est de pouvoir faire la distinction entre les personnes n’ayant aucune compétence, celles disposant de compétences de base et celles démontrant des compétences plus avancées. Ces dernières sont définies comme celles qui dépassent les compétences basiques.
Les quatre domaines de compétences sont :

  1. Les compétences d’information, qui permettent d’identifier, de localiser, de stocker, d’organiser des informations sous forme numérique ;
  2. Les compétences de communication, qui permettent d’établir des contacts et de partager de l’information, de collaborer avec des outils numériques et de participer à des réseaux ou communautés en ligne ;
  3. Les compétences de résolution de problème, qui permettent d’identifier les besoins et les ressources numériques à utiliser, de prendre une décision informée sur le choix d’outils numériques ou encore de résoudre des problèmes techniques ;
  4. Les compétences d’utilisation de logiciels pour la création, qui recouvrent les capacités d’édition et de manipulation de contenus numériques, allant du document texte à la vidéo en passant par l’écriture de code dans un langage de programmation.

Sources

Principes

7b Liberté d’opinion et liberté de l’information
La libre circulation de l’information, la liberté d’opinion et d’expression sont garanties.

7c Encouragement de la capacité d’apprendre
La capacité à traiter et à interpréter des informations doit être encouragée.

11a Prévisibilité des changements du système
Les conditions de l’économie doivent être aménagées de manière à favoriser la prise en compte du long terme et de manière à faciliter l’évolution sociale nécessaire pour faire face aux défis à venir.

11b Rapidité des changements ne mettant pas en péril la paix sociale
Ni la rapidité ni la lenteur des changements économiques ne doivent mettre en péril la paix sociale.

Contact

Office fédéral de la statistique Section Environnement, développement durable, territoire
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse
Tél.
+41 58 485 64 96

Du lundi au vendredi
9h00–12h00 et 14h00–16h00

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/developpement-durable/monet-2030/tous-selon-themes/4-eduction/competences-numeriques.html