MONET 2030: Investissements directs dans les pays en développement


ODD 17: Renforcer les moyens de mettre en œuvre le Partenariat mondial pour le développement durable et le revitaliser

Cible suisse 17.3: La Confédération renforce l’effet de catalyseur des moyens de la coopération publique au développement afin de mobiliser des ressources supplémentaires pour le développement.

Signification de l’indicateur
L’indicateur présente les investissements directs de la Suisse dans les pays en développement (flux de capitaux), par catégories de pays. Les investissements directs permettent d'accéder à de nouveaux marchés, ils peuvent contribuer à créer des emplois dans d’autres pays et favoriser le transfert de technologie et de savoir-faire entrepreneurial. Pour aller vers un développement durable, une augmentation des investissements directs dans les pays en développement est souhaitée.

Aide à la lecture
Cet indicateur ne renseigne pas sur les conséquences sociales et écologique en Suisse ou à l’étranger de l’ouverture de nouveaux marchés.

Comparaison internationale
L’indicateur est comparable avec ceux de l’OCDE et d’Eurostat.


Tableaux

Méthodologie

L'indicateur présente l'évolution des investissements directs suisses à l'étranger, par catégorie de revenus des pays. Les valeurs négatives indiquent un rapatriement de capitaux vers la Suisse (désinvestissement).
La statistique 2014 des investissements directs intègre pour la première fois les résultats des enquêtes révisées sur les relations financières avec l’étranger. En même temps, des changements ont été apportés aux standards statistiques internationaux de l’OCDE («Benchmark Definition of Foreign Direct Investment», 4e édition) et sur la balance des paiements et de la position extérieure globale du FMI («Balance of Payments and International Investment Position Manual», 6e édition). Dans les investissements directs à l’étranger, les stocks sont désormais ventilés uniquement en fonction du pays de la filiale immédiate de l’entreprise suisse. Jusqu’ici, dans le cas d’une chaîne de participations impliquant plusieurs pays, ils étaient ventilés en fonction de chacun des pays où se trouve effectivement une filiale. Le total des pays affiche un recul des stocks d’investissements directs, ce qui pourrait s’expliquer par une différence dans l’évaluation des filiales directes et indirectes dans le bilan de certains groupes. Par conséquent, ce sont principalement les stocks d’investissements directs et les effectifs à l’étranger qui sont concernés par ces changements méthodologiques. Ces derniers n’ont pas eu d’effet sensible sur les flux d’investissements directs ni sur les revenus de capitaux.

La Banque nationale relève annuellement les investissements directs suisses à l'étranger (exportation de capitaux suisses) Les catégories de revenus des pays ont été définies par le Comité d'aide au développement (CAD) de l'OCDE. La répartition des pays s'effectue sur la base du revenu national brut par habitant.

Définitions

Investissement directs à l’étranger
Les investissements directs à l’étranger visent à établir une relation stratégique à long terme avec des entreprises à l'étranger. De tels investissements peuvent se traduire par l'ouverture d'une succursale, par la création d'une filiale ou par une fusion.

Cibles

Cible suisse 17.3: La Confédération renforce l’effet de catalyseur des moyens de la coopération publique au développement afin de mobiliser des ressources supplémentaires pour le développement.

Cible internationale 17.3: Mobiliser des ressources financières supplémentaires de diverses provenances en faveur des pays en développement

Contact

Office fédéral de la statistique Section Environnement, développement durable, territoire
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse
Tél.
+41 58 485 64 96

Du lundi au vendredi
9h00–12h00 et 14h00–16h00

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/developpement-durable/monet-2030/tous-selon-themes/17-partenariat/investissements-directs-pays-developpement.html