MONET 2030: Empreinte matérielle par personne


ODD 12: Établir des modes de consommation et de production durables

Cible suisse 12.2: Comme contribution au respect des limites planétaires, la surexploitation des ressources naturelles est évitée et l’impact environnemental de la consommation et de la production est considérablement réduit

Signification de l’indicateur
L’indicateur présente la consommation intérieure de matières premières (de l’anglais RMC pour Raw Material Consumption), appelée également empreinte matérielle, en tonnes par personne. L’empreinte matérielle considère, en plus des matières premières extraites en Suisse, la masse de l’ensemble des matières premières utilisées à l’étranger durant les processus de production et de transports des biens et services consommés en Suisse. Dans une optique de développement durable, les échanges économiques mondiaux doivent favoriser une utilisation parcimonieuse des ressources naturelles en Suisse tout comme dans les pays desquels nous importons des biens et des services. En ce sens, une diminution de cette empreinte par personne est donc souhaitée.

Comparaison internationale
Les flux en équivalent matières premières ne peuvent pas être mesurés directement et doivent donc être modélisés. Il existe au niveau international plusieurs approches statistiques pour estimer ces flux. Les données de cet indicateur sont calculées selon une méthode développée par Eurostat. Pour le moment, seuls quelques pays européens publient ce type d’indicateur. Eurostat publie ces données au niveau de l’UE.


Tableaux

Méthodologie

L’indicateur décrit la consommation de matières premières par personne engendrée par la demande intérieure finale du pays.

Les données de consommation intérieure de matières premières sont relevées dans le cadre des comptes de l’environnement de l’Office fédéral de la statistique qui sont des comptes satellites des comptes nationaux. Les comptes de l’environnement s’inscrivent dans le cadre du Système de comptabilité économique et environnementale (SEEA) de l’ONU. Les données présentées dans cet indicateur sont basées sur une adaptation de la méthode d’Eurostat qui consiste à convertir les importations et exportations du pays en équivalent matières premières (EMP). Les indicateurs en EMP sont issus de modélisation et comportent une incertitude plus importante que les indicateurs de flux directs. Ils doivent donc être considérés comme des estimations.

Les données de population utilisées pour le calcul de l’indicateur proviennent de la statistique de la population et des ménages (STATPOP) publiée par l’Office fédéral de la statistique. L’empreinte matérielle est divisée par la population résidante permanente à la fin de l’année.

La demande intérieure finale est calculée selon les comptes nationaux et correspond à la somme des dépenses de consommation finale des ménages et des administrations publiques, de la formation brute de capital fixe et des variations de stock.

Sources

Cibles

Cible suisse 12.2: Comme contribution au respect des limites planétaires, la surexploitation des ressources naturelles est évitée et l’impact environnemental de la consommation et de la production considérablement est réduit.

Cible internationale 12.2 : D’ici à 2030, parvenir à une gestion durable et à une utilisation rationnelle des ressources naturelles.

Contact

Office fédéral de la statistique Section Environnement, développement durable, territoire
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse
Tél.
+41 58 485 64 96

Du lundi au vendredi
9h00–12h00 et 14h00–16h00

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/developpement-durable/monet-2030/tous-selon-themes/12-consommation-production/empreinte-materielle-personne.html