MONET 2030: Risque de pauvreté selon le statut migratoire


ODD 10: Réduire les inégalités dans les pays et d’un pays à l’autre

Extrait de la cible suisse 10.7: […] Assurer la protection des réfugiés et des personnes vulnérables en tenant compte des besoins et des vulnérabilités spécifiques des femmes et des enfants. Prévenir la migration irrégulière et intégrer rapidement et durablement les migrants en situation régulière ou acceptés.

Signification de l’indicateur
L’indicateur présente la proportion de personnes vivant sous le seuil de risque de pauvreté selon le statut migratoire. Il mesure le risque d'exclusion sociale et l'importance des inégalités en matière de revenu entre les sous-groupes de population issue et non issue de la migration. Un taux de risque de pauvreté plus important dans un sous-groupe de population souligne une inégalité des chances dans la participation de ce sous-groupe, par rapport aux autres, à divers domaines de la vie en société. Dans une optique de développement durable, la part de la population vivant sous le seuil de risque de pauvreté, tout comme l’écart entre le taux observé pour les personnes issues de la migration et celles non issues de la migration, doivent diminuer.

Aide à la lecture
Le seuil du risque de pauvreté correspond à 60% de la médiane du revenu disponible équivalent. En Suisse, ce seuil est légèrement inférieur à 2500 francs par mois pour un ménage d’une personne seule et à 5300 francs par mois pour un ménage de deux adultes avec deux enfants de moins de 14 ans.

Comparaison internationale
L’indicateur est comparable avec les indicateurs d’intégration des migrants d’Eurostat.


Tableaux

Méthodologie

Cet indicateur présente la part des personnes qui vivent sous le seuil de risque de pauvreté dans la population résidente permanente de 16 ans et plus, selon le statut migratoire.

La population non issue de la migration comprend l'ensemble des personnes nées suisses en Suisse ou à l'étranger dont au moins un des parents est né en Suisse et les personnes nées en Suisse et naturalisées suisses dont les deux parents sont nés en Suisse. On y ajoute les personnes issues des générations suivantes.

La population issue de la migration comprend tous les ressortissants étrangers (indépendamment de leur statut générationnel), les étrangers naturalisés suisses de la première et de la deuxième génération (nés à l'étranger ou nés en Suisse de parents dont au moins un est né à l'étranger) et les Suisses de naissance dont les deux parents sont nés à l'étranger.

Définitions

Seuil de risque de pauvreté
Le seuil de risque de pauvreté est, au niveau de l’Union Européenne, fixé par convention à 60% de la médiane du revenu disponible équivalent. Être à risque de pauvreté signifie donc disposer de revenus significativement inférieurs à ceux de l’ensemble de la population, une situation qui engendre un risque d’exclusion sociale. En Suisse, le seuil de risque de pauvreté est légèrement inférieur à 2500 francs par mois pour un ménage d’une personne seule et à 5300 francs par mois pour un ménage de deux adultes avec deux enfants de moins de 14 ans. Il varie d’une année à l’autre en fonction du niveau médian des revenus disponibles équivalent.

Revenu (primaire, brut ou disponible) équivalent
Le revenu (primaire, brut ou disponible) équivalent est calculé à partir du revenu (primaire, brut ou disponible) du ménage, en considérant le nombre de personnes qui le composent par le biais de l'échelle d’équivalence du ménage. Pour tenir compte des économies d’échelle (une famille de quatre personnes ne doit pas dépenser quatre fois plus qu’une personne seule pour assurer le même niveau de vie), un poids de 1,0 est assigné à la personne la plus âgée du ménage, un poids de 0,5 à toute autre personne de 14 ans ou plus et un poids de 0,3 à chaque enfant de moins de 14 ans (ces valeurs correspondent à l’«échelle modifiée» de l’OCDE); la taille équivalente du ménage correspond à la somme des poids attribués aux personnes.

Revenu disponible
Le revenu disponible est obtenu à partir du revenu brut auquel on soustrait les dépenses de transfert obligatoires, à savoir: les cotisations aux assurances sociales (cotisations à l’AVS/AI, prévoyance professionnelle, etc.), les impôts, l’assurance maladie de base et les transferts réguliers entre les ménages (par exemple les pensions alimentaires).

Sources

Cibles

Cible suisse 10.7: Assurer l’immigration nécessaire à la prospérité économique, sociale et culturelle de la Suisse. Assurer la protection des réfugiés et des personnes vulnérables en tenant compte des besoins et des vulnérabilités spécifiques des femmes et des enfants. Prévenir la migration irrégulière et intégrer rapidement et durablement les migrants en situation régulière ou acceptés.

Cible internationale 10.7 : Faciliter la migration et la mobilité de façon ordonnée, sans danger, régulière et responsable, notamment par la mise en oeuvre de politiques de migration planifiées et bien gérées.

Contact

Office fédéral de la statistique Section Environnement, développement durable, territoire
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse
Tél.
+41 58 485 64 96

Du lundi au vendredi
9h00–12h00 et 14h00–16h00

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/developpement-durable/monet-2030/cohesion-sociale/risque-pauvrete-statut-migratoire.html