MONET – Espérance de vie en bonne santé


Signification de l’indicateur

Préserver et favoriser la santé humaine est un enjeu essentiel du développement durable (principe 2b). L'état de santé influe considérablement sur la qualité de la vie d’une personne et de son entourage et joue également un rôle important dans l'efficacité économique d'un pays. L’augmentation de l’espérance de vie en bonne santé va donc dans le sens du développement durable.

L’indicateur présente le nombre d'années d’existence pendant lesquelles la santé peut être qualifiée de bonne.

Lien avec les principes du développement durable : 2b Promotion de la santé. 10a Promotion de l’efficacité économique.

Commentaire

Dans les pays très développés, les hommes et les femmes ne vivent pas seulement plus longtemps mais restent aussi, en moyenne, longtemps en meilleure santé et sans handicap majeur. L’espérance de vie en bonne santé est particulièrement élevée en Suisse et atteignait en moyenne 67,7 ans pour les hommes et 67,9 ans pour les femmes en 2012. Deux faits expliquent l’allongement, en termes relatifs et absolus, de l’espérance de vie sans maladie et sans handicap : d'une part, la situation sociale, économique et sanitaire des rentiers s'est améliorée et, d’autre part, de grands progrès ont été réalisés ces dernières décennies dans le dépistage, le diagnostic et le traitement de maladies (chroniques) et la réadaptation. Les chances de guérison ou du moins les chances de maintien d’une vie quotidienne autonome se sont ainsi améliorées.

Synthèse

Remarques: Synthèse des évolutions observées des femmes (F) et des hommes (H).La variation de chaque variable est synthétisée à l’aide d’une valeur unique (-1 pour une évolution négative, 0 pour une évolution indifférente sans modification notable, +1 pour une évolution positive). Ces valeurs sont ensuite additionnées et le résultat détermine l’évolution générale pour cet indicateur.Calcul uniquement jusqu’en 2007 en raison d’une rupture de la série temporelle en 2012.


Tableaux

Méthodologie

L’indicateur présente le nombre d'années d’existence pendant lesquelles la santé peut être qualifiée de bonne. Les données proviennent de l’enquête suisse sur la santé (ESS) de l’Office fédéral de la statistique, publiée tous les 5 ans.

L’espérance de vie en bonne santé est établie à partir de l'espérance de vie de chaque classe d'âges et de la part des personnes qui, dans chaque classe d'âges, se sentent en bonne santé ou malades. La conception de l'espérance de vie en bonne santé considère donc non seulement la durée de vie mais aussi la qualité de la santé dans les années de vie écoulées. La méthode pour calculer l’espérance de vie en bonne santé se fonde sur celle proposée par Sullivan (1971). Les données de base suivantes sont nécessaires :

  • nombre de décès dans l’année correspondante (ventilés par âge et par sexe)
  • population résidante permanente dans l’année correspondante (ventilée par âge et par sexe)
  • prévalence de personnes en bonne ou très bonne santé dans l’année correspondante (ventilées par âge et par sexe)(Sullivan Daniel F. (1971), A single index of mortality and morbiditiy, HSMHA Health Reports, Vol. 86 (4), 347-354)
Comparabilité internationale

Un indicateur semblable fait partie du set d’indicateurs de développement durable d’Eurostat (Healthy life years) mais il n’est cependant pas possible de faire des comparaisons avec le présent indicateur à cause de différences dans la méthode de mesure. Il s’agit cependant d’un indicateur courant de santé publique.

Publications

Sources

Contact

Office fédéral de la statistique Section Environnement, développement durable, territoire
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/developpement-durable/cockpit/sante/esperance-vie-bonne-sante.html