Utilisation de la télévision par chaîne

La diversité actuelle de chaînes de télévision dans les pays européens s'explique entre autres par la dérégulation du marché télévisuel intervenue dans les années 1980. Auparavant, la télévision était en grande partie gérée par l'Etat. Le financement des coûts élevés de production était assuré par des subventions étatiques ou par des redevances. Les nouvelles chaînes privées finançaient par contre leur production en grande partie au moyen des recettes de la publicité. L'émergence de la télévision numérique ces dernières années a eu pour effet d'accroître l'offre de chaînes télévisées. En outre, les possibilités de visionnement en différé se sont nettement améliorées.

Par ailleurs, l’importance des télévisions étrangères est relativement grande, les pays voisins ayant comme langue principale l’une des langues officielles de la Suisse. Les télévisions privées suisses se concentrent de ce fait avant tout sur les chaînes régionales (diffusées pour certaines dans tout le pays) et le secteur du divertissement et de la fiction (cf. lien de l'OFCOM et informations supplémentaires dans les onglets en bas de page).

Les informations ci-après montrent l'importance, dans les régions linguistiques, des programmes de la SRG SSR financés pour la plupart par les redevances par rapport à ceux des diffuseurs privés suisses et des chaînes étrangères. La position des chaînes de droit public dans les régions linguistiques suisses est comparée ensuite avec celle des chaînes de droit public d'une sélection de pays européens.

L'utilisation de la télévision en Suisse est fortement marquée par les chaînes des pays voisins qui totalisent 60% des parts de marchés en Suisse alémanique, 71% en Suisse italienne et 71% en Suisse romande. La SRG SSR atteint 31% du taux d’utilisation en Suisse alémanique et 27% en Suisse italienne et romande.

Informations supplémentaires

Tableaux

Graphiques

Méthodologie

Système de mesure électronique Kantar Media (depuis 2013)
Enquête : depuis le 1er janvier 2013, l'entreprise Mediapulse AG évalue l'utilisation de la télévision à l'aide du système de mesure électronique Kantar Media, qui a remplacé le système Telecontrol utilisé depuis le 1er janvier 1985. A la base de ce nouveau système se trouve aussi un appareil de mesure électronique et d'enregistrement (Kantar Media PeopleMeter) raccordé aux téléviseurs d'un panel de ménages représentatifs. Désormais, il s'agit aussi de mesurer dans les ménages considérés l'utilisation de la télévision en différé et, grâce à l'appareil Kantar Media VirtualMeter, la visualisation de contenus télévisuels sur ordinateur. L'appareil de mesure enregistre à la seconde près les traces audio des programmes télévisés regardés par les ménages. Ces traces audio sont ensuite comparées avec celles des programmes référencés dans plusieurs stations d’enregistrement distribuées dans toute la Suisse. La comparaison des traces audio permet d'identifier le programme qui est visionné dans le ménage.
Population cible : toutes les personnes assimilées du point de vue linguistique, c'est-à-dire les personnes de trois ans au moins qui vivent dans un ménage privé et qui comprennent et parlent au moins une des quatre langues nationales.
Echantillon: panel représentatif des trois régions linguistiques de la Suisse constitué de ménages suisses équipés d’un téléviseur (état au 1.1. 2019: 1'070 ménages (Suisse alémanique) – 640 ménages (Suisse romande) – 299 ménages (Suisse italienne)). Les ménages qui regardent la télévision exclusivement sur ordinateur ne sont pas pris en compte. La sélection des ménages s'effectue désormais sur la base du répertoire complet d'adresses de la Poste Suisse. Celui-ci inclut également les quelques 20% de ménages qui ne figurent pas dans l'annuaire téléphonique

Système de mesure Telecontrol (de 1985 à 2012)
Enquête : l'entreprise Mediapulse SA a évalué de 1985 à 2012 (jusqu'au 30.06.2006: le service de recherche de la SRG SSR) l’utilisation de la télévision à l'aide du système de mesure électronique Telecontrol. Un appareil spécial permettait d'enregistrer toutes les 30 secondes les programmes regardés en direct par les téléspectateurs dans les ménages faisant partie du panel ; les données étaient ensuite extrapolées chaque jour (lundi-dimanche) pour refléter la population suisse.
Population cible : toutes les personnes de 3 ans et plus qui vivent dans un ménage équipé d'un raccordement téléphonique.
Echantillon : pour les trois régions linguistiques, panel représentatif de ménages suisses disposant d'un téléviseur (état au 1.1.2012: 1'030 ménages en Suisse alémanique, 613 en Suisse romande et 265 en Suisse italienne). Les données pour les groupes d'âges 15-29, 30-44, 45-59 et 60 ans + ne comprennent pas l'utilisation de la télévision par les invités. La sélection des ménages s’effectue par téléphone sur la base de l’annuaire téléphonique.

Attention : à partir de 2010, aucune comparaison rétroactive n'est possible (passage du procédé de remplacement à la pondération journalière pour les ménages manquants : dans le procédé de remplacement, on comptait à double les données d'un autre ménage le plus ressemblant possible et provenant de la même région de réception; dans la pondération journalière, on pondère un peu plus fortement chaque ménage manquant, sur la base des mesures obtenues pour tous les ménages/personnes semblables.

Observatoire Européen de l'Audiovisuel (OBS)
La durée d'utilisation journalière moyenne est certes calculée dans tous les Etats, mais le résultat – la part de marché des chaînes publiques – repose sur des méthodes de relevé et sur des concepts variables selon les pays. C'est pourquoi la comparabilité des chiffres relatifs à l'utilisation de la télévision entre les différents pays est limitée. En vue d'optimiser cette comparabilité, des adaptations sont apportées d'année en année à certaines données nationales. Ces chiffres se prêtent donc avant tout à la comparaison de tendances.

Liens

Mediapulse SA
Mediapulse SA (anciennement service de recherche de la SRG SSR) propose sur son site internet diverses études sur des thèmes spécifiques de l'utilisation des médias en Suisse:

OFCOM

Observatoire Européen de l'Audiovisuel (OBS)
L'Observatoire européen de l'audiovisuel collecte et diffuse une multitude d'informations statistiques sur l'industrie audiovisuelle en Europe et propose des études comparatives, en particulier dans le domaine de l'économie et du droit des médias:  

Bases statistiques et enquêtes

Contact

Office fédéral de la statistique Section Politique, culture et médias
Espace de l'Europe 10
2010 Neuchâtel
Suisse
Tél.
+41 58 463 61 58

Du lundi au vendredi
09h00-12h00 et 14h00-16h00

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/culture-medias-societe-information-sport/medias/offre-utilisation/television/utilisation-television-chaine.html