Livres et bibliothèques

De nos jours, la lecture de livres s’inscrit dans le contexte d’une forte concurrence par d’autres offres médiatiques, en particulier d’internet. On peut dès lors s’interroger sur la place qu’a aujourd’hui la lecture de livres au sein des pratiques médiatiques de la population. Lire des livres est-il encore de mise?

Une grande partie de la population lit des livres: plus de huit personnes sur dix ont lu au moins un livre dans l’année, que ce soit en format papier ou numérique. La comparaison montre que le livre n’est pas en reste par rapport à d’autres pratiques médiatiques de la population.

Sur le plan international, la proportion de lecteurs de livres en Suisse est comparable à celle en Allemagne (79%), mais au-dessus d’autres pays voisins comme l’Autriche (73%) ou la France (73%), et nettement plus élevée qu’en Italie (56%). En Europe, c’est en Suède (90%) et aux Pays-Bas (86%) que l’on trouve le plus de gens qui lisent des livres (Commission européenne, 2013).

Livres: plus de 80% de la population en lit, près de 30% même assidûment

Lire des livres, quel que soit leur format (papier ou digital), n’est pas seulement très répandu (83%), c’est aussi une activité assez assidue. Seule une minorité des lecteurs n’a lu qu’une poignée de livres dans l’année. Environ six personnes sur dix ont lu plus de 3 livres, et près de 30% de la population en a même lu en moyenne plus d’un par mois.

On lit davantage pour les loisirs que de manière utilitaire.

Lire des livres est très répandu dans tous les groupes de la population, même si les femmes, les personnes de niveau de formation tertiaire et les individus de nationalité suisse sont un peu plus nombreux à le faire. On observe aussi des différences dans l’assiduité: ainsi, 34% des femmes sont des grandes lectrices (13 livres et plus par an), contre 22% des hommes. En outre, on constate que les 15–29 ans sont plus nombreux à lire que les autres groupes d’âge. On rencontre aussi un peu plus de lecteurs de livres en Suisse allemande qu’en Suisse italienne. Enfin, on lit nettement plus avec un niveau de formation élevé, et également davantage avec un passeport suisse.

Ebooks: près d’un cinquième des lecteurs de livres en lit

La lecture d’ebooks concerne encore un cercle plutôt restreint de personnes en Suisse. 15% de la population a lu au moins un livre numérique dans l’année, quelle que soit la finalité. Pris sur les 83% de la population qui lit des livres, cela équivaut à près d’un cinquième des lectrices et lecteurs de livres qui ont au moins partiellement adopté le livre numérique.

Les chiffres disponibles montrent que la Suisse a des taux plus bas que certains pays européens. Une étude menée en Allemagne indique que 24% de la population lit des ebooks (Bitkom, 2016), ce chiffre étant resté stable ces dernières années. En France, 21% des personnes ont lu un livre numérique (SOFIA/ SNE/SGDL, 2017). Aux Pays-Bas, le chiffre est élevé: la part de la population qui lit des ebooks est passée d’environ 20% en 2012 à 35% en 2014, sans toutefois continuer d’augmenter depuis (Stichting Lezen, 2016).

Les personnes lisant exclusivement des ebooks sont rares

La lecture d’ebooks, quoique minoritaire au sein de la population, est plutôt dominante pour les individus concernés. Quelle que soit la finalité de lecture, au moins un lecteur d’ebooks sur deux a lu la moitié ou plus, voire la totalité des livres sous forme électronique. Pour la formation ou le travail, ce sont même près de 60% des personnes concernées qui lisent la majorité voire totalité des livres en numérique. La part de personnes lisant tous les livres en format numérique est restreinte: pris sur l’ensemble de la population et pour les deux finalités, il s’agit d’environ 2%.

Part des livres que les lecteurs d’ebooks lisent en format numérique, selon la finalité, 2014
Lire des ebooks pour les loisirs En % Intervalle
de confiance en % 
Sur la population totale : part des lecteurs d'ebooks lisant …
…moins de la moitié des livres comme ebooks 5,7 +/-0,4
…au moins la moitié des livres comme ebooks 3,8 +/-0,3
…la totalité des livres comme ebooks 2,2 +/-0,3
Non-lecteurs d’ebooks pour cette finalité 88,3 +/-0,6
Total 100,0  
     
Lire des ebooks pour le travail ou la formation   En % Intervalle
de confiance en % 
Sur la population : part des lecteurs d’ebooks lisant…
…moins de la moitié des livres comme ebooks 2,5 +/-0,3
…plus de la moitié des livres comme ebooks 1,9 +/-0,2
…la totalité des livres comme ebooks 1,7 +/-0,2
Non-lecteurs d’ebooks pour cette finalité 94,0 +/-0,4
Total 100,0  
Source: OFS – Statistique des pratiques culturelles (ELRC)
© OFS 2017

Lire des BD : une pratique romande, masculine et jeune

En Suisse romande, on est féru de BD: un tiers des habitants de cette région en a lu au moins une dans l’année, un chiffre de loin supérieur aux deux autres régions. Le lien historiquement fort entre l’aire francophone et la BD peut expliquer cette spécificité romande. D’ailleurs, en France, selon la dernière étude nationale, 29% des gens lisent des BD (Donnat, 2009).

Lire des BD est une pratique plutôt masculine: nettement plus d’hommes (25%) que de femmes (16%) en lisent. A noter que cette pratique est fortement liée à l’âge: de près de 30% de lecteurs de BD parmi les 15–29 ans, le chiffre baisse graduellement jusqu’aux répondants de 75 ans et plus, où un individu sur 20 en lit. Parfois perçue comme populaire, la BD est davantage lue par les personnes de niveau de formation tertiaire: plus d’un quart en lisent.

Les bibliothèques : un taux de fréquentation entre les théâtres et les festivals

Les bibliothèques jouent un rôle central de conservation et transmission du savoir notamment sous forme de livres, mais pas seulement. Depuis plusieurs années ces établissements se réinventent et se découvrent aussi une vocation plus large comme lieu de loisirs et de culture au sens du lien social.

Avec 44%, le taux de fréquentation des bibliothèques ou médiathèques est en milieu de peloton: il se situe entre ceux du théâtre et des festivals en tous genres, mais assez loin des trois domaines les plus fréquentées, à savoir les musées, expositions ou galeries, les concerts et autres spectacles musicaux, enfin les monuments ou sites.

En comparaison internationale, le taux de fréquentation des bibliothèques ou médiathèques en Suisse est nettement au-dessus de la moyenne de l’Union européenne (31%). Le chiffre suisse est aussi plus élevé que dans des pays voisins comme la France (33%), l’Allemagne (23%), l’Autriche (22%) ou l’Italie (24%). Par contre, ce score est très éloigné de ceux atteints en Europe du nord, notamment au Danemark (63%) ou en Suède, où les trois quarts de la population (74%) fréquentent ces établissements (Commission européenne, 2013).

La bibliothèque est l’institution la plus assidument fréquentée

La fréquentation des bibliothèques ou médiathèques est relativement répandue; elle est surtout très assidue. Quelle que soit la finalité de la visite, parmi les personnes qui fréquentent ces lieux, près de la moitié le fait assidûment (7 fois ou plus par an). Selon la statistique OFS des pratiques culturelles, les bibliothèques et médiathèques devancent, en termes d’assiduité de fréquentation, les autres domaines, notamment les cinémas (dont un tiers du public est assidu) et les monuments et sites (un quart).

Presque la moitié des femmes se sont rendues dans une bibliothèque ou médiathèque dans l’année, contre 40% des hommes. Fréquenter ces établissements est aussi fortement lié au niveau de formation: si 56% des individus de niveau de formation tertiaire ont été en bibliothèque, ils sont moins de 40% au secondaire I ou II. Les jeunes s’y rendent globalement le plus: deux tiers des 15–29 ans y ont été dans l’année, contre environ 50% voire moins dans les groupes d’âge suivants.

Informations supplémentaires

Tableaux

Graphiques

Publications

Bases statistiques et enquêtes

Contact

Office fédéral de la statistique Section Politique, culture et médias
Espace de l'Europe 10
2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/culture-medias-societe-information-sport/culture/pratiques-culturelles/livres-bibliotheques.html