Travailleurs culturels

Définition des travailleurs culturels

Selon Eurostat, Il y a trois combinaisons possibles entre les professions et les secteurs afin d’embrasser de façon large tous les travailleurs culturels:

1. Personnes exerçant une profession culturelle dans le secteur culturel (p. ex. musicien d’orchestre)

2. Personnes exerçant une profession culturelle mais en dehors du secteur culturel (p. ex. photographe dans une entreprise chimique)

3. Personnes exerçant une profession non culturelle dans le secteur culturel (p. ex. comptable dans un théâtre)

Les travailleurs culturels au sens large du terme englobent ces trois combinaisons.

Nombre de travailleurs culturels

En 2020, 298 000 personnes actives étaient des «travailleurs culturels» dans leur profession principale (y c. indépendants). Ceci représente 6,1% du total des personnes actives en Suisse. Environ un tiers (31%) d’entre eux sont des travailleurs culturels actifs en dehors du secteur culturel.

Nombre et part de travailleurs culturels selon la profession et le secteur, 2020

 

Profession

Secteur

Total

culturel

non culturel

 

culturel

97 704
(33%)

93 383
(31%)

191 088

non culturel

106 552
(36%)

106 552

Total

204 256

93 383

297 640
(100%)

Source: OFS – Statistique de l’économie culturelle; ESPA

Profil des travailleurs culturels

Les travailleurs culturels sont une catégorie de personnes actives bien formées. En 2020, la majorité d’entre elles (57%) avaient un diplôme du degré tertiaire, contre 43% dans l’économie totale.

L’économie culturelle est une économie plutôt féminine: avec 50%, la part des femmes parmi les personnes actives en 2020 est plus importante que dans l’économie totale (47%). En outre, l’économie culturelle se féminise, avec une augmentation de la proportion de femmes, depuis 2010, de 48% à 50%, davantage que dans l’économie totale (de 46% à 47%).

On observe de grandes différences selon le domaine culturel.

En moyenne, les travailleurs culturels sont un peu plus âgés – 43,5 ans en 2020 – que les personnes actives dans l’économie totale (42,0 ans).

Les personnes actives de nationalité suisse sont clairement majoritaires parmi les travailleurs culturels (80% en 2020). Leur part est nettement plus élevée que dans l’économie totale (73%). La part des travailleurs culturels de nationalité suisse est plus élevée en Suisse alémanique (82%) qu’en Suisse italienne (73%) et en Suisse romande (78%).

Conditions de travail

En 2020, la grande majorité des personnes salariées parmi les travailleurs culturels avaient un contrat à durée indéterminée (84%), un chiffre un peu plus bas que dans l’économie totale (87%).

28% des travailleurs culturels actifs occupés étaient des indépendants en 2020, bien plus que dans l’économie totale (13%).

La plupart des travailleurs culturels salariés n’avaient qu’un seul emploi en 2020 (86%); le cumul d’emplois est cependant nettement plus fréquent chez les travailleurs culturels (14%) que dans l’économie totale (8%).

En 2020, 57% des travailleurs culturels travaillaient depuis plus de 5 ans dans la même entreprise – un peu plus que dans l’économie totale (52%).

Le taux de chômage au sens du BIT était de 3,8% parmi les travailleurs culturels. Ce chiffre est plus bas que dans l’économie totale (4,8%), mais il a aussi fluctué plus fortement dans la culture depuis 2010.

Salaires

Remarque préliminaire importante: les salaires se basent sur l'Enquête sur la structure des salaires (ESS), qui ne couvre que les entreprises dès 3 emplois, sans celles plus petites ou les indépendants. Ces chiffres ne décrivent donc qu'une partie de la situation des salaires dans la culture.

Le salaire mensuel brut standardisé médian (dans des entreprises dès 3 personnes et sans les indépendants donc) s’élevait en 2018 à 6538 francs dans l’économie totale. Tous les travailleurs culturels ensemble gagnaient (médiane) 6784 francs.

Le salaire médian était plus élevé parmi les personnes qui exercent une profession culturelle dans le secteur culturel (7059 francs), mais aussi chez celles qui exercent une profession culturelle en dehors du secteur culturel (6925 francs).

Dans le secteur culturel, le salaire mensuel brut standardisé médian était en 2018 de 7356 francs chez les hommes et de 6088 francs chez les femmes, ou 17% de moins (contre – 12% dans l’économie totale). Dans l’économie totale, il s’élavait à 6857 francs chez les hommes et à 6067 francs chez les femmes.

Il y a des différences régionales. Dans la grande région de Zurich, les travailleurs culturels actifs dans le secteur culturel gagnent (comme ceux de l’économie totale) un peu plus : 620 francs au-dessus de la médiane suisse du secteur culturel. Le salaire est de 590 francs inférieur à ce salaire médian dans l’Espace Mittelland et de 1560 francs au Tessin.

Revenus du ménage

La situation financière d’une personne ne dépend pas que de son salaire, mais aussi du revenu total de son ménage. Celui-ci peut être décrit de manière complète par l'Enquête sur les revenus et les conditions de vie (SILC).

La médiane du revenu équivalent disponible était en 2018 un peu plus élevée chez les travailleurs culturels (54 800 francs) que dans la population active générale (52 800 francs). Chez les travailleurs culturels, on observe une part plus importante de ménages sans enfants et aussi plus de formations du degré tertiaire – donc des ménages qui ont tendanciellement des revenus plus élevés.

Position professionnelle et salaire: différences hommes-femmes

En 2020, parmi les personnes salariées dans l’économie culturelle, 28% étaient membre de la direction de leur entreprise ou y exerçaient une fonction de cadre, contre 32% dans l’économie totale.

On observe ici de grandes différences entre les sexes: 36% des hommes exercent une fonction de direction ou de cadre, contre 21% des femmes. Cette différence est particulièrement marquée dans certains domaines culturels.

Satisfaction des travailleurs culturels

En 2018, l'année disponible la plus récente, le niveau de satisfaction sur différents aspects tels que la vie actuelle, le vivre ensemble ou les relations interpersonnelles, mais aussi avec les conditions de travail et le climat au travail était à peu près le même chez les travailleurs culturels que dans la population générale.

Il y avait cependant des différences. Pour le logement, par exemple, la part des personnes «très satisfaites» était en 2018 nettement inférieure chez les travailleurs culturels (43,5%) que dans la population générale (51,3%).

Sur les loisirs, la part des personnes très satisfaites était moins élevée en 2018 chez les travailleurs culturels que dans la population générale, tant pour les activités de loisirs exercées (33,1% contre 40,1%) que pour ce qui est du temps libre disponible (19,9% contre 31,5%).

Informations supplémentaires

Tableaux

Graphiques

Publications

Communiqués de presse

Bases statistiques et enquêtes

Contact

Office fédéral de la statistique Section Politique, culture et médias
Espace de l'Europe 10
2010 Neuchâtel
Suisse
Tél.
+41 58 463 61 58

Du lundi au vendredi
09h00-12h00 et 14h00-16h00

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/culture-medias-societe-information-sport/culture/economie-culturelle/personnes.html