Bibliothèques


Les bibliothèques jouent un rôle central de conservation et de transmission du savoir et de la culture. Afin de rendre compte de leurs activités, l’enquête eBiblio de la statistique suisse des bibliothèques relève chaque année des données sur l’offre, l’utilisation, le personnel et le finances auprès des bibliothèques en Suisse.

L'enquête couvre de manière exhaustive les catégories de bibliothèques suivantes :
- bibliothèque à vocation nationale
- bibliothèques universitaires
- réseaux de bibliothèques des universités
- réseaux de bibliothèques des hautes écoles spécialisées
- bibliothèques publiques des villes (communes dès 10'000 habitants)
- bibliothèques des hautes écoles pédagogiques

Les bibliothèques publiques communales et mixtes (communales et scolaires) des communes de moins de 10'000 habitants ne sont relevées systématiquement que dans les cantons partenaires (actuellement: 13).

Les dix plus grandes bibliothèques en Suisse en termes d’offre, 2017

Bibliothèques Offre totale1) Utilisateurs actifs Prêts2)
Total 56'924'767 209'332 4'881'824
Bibliothèque cantonale et universitaire de Lausanne 10'764'433 19'035 930'723
Bibliothek der Eidgenössischen Technischen Hochschule Zürich (ETHZ) 9'443'694 27'889 475'285
Bibliothèque de Genève 6'937'453 7'018 120'062
Universitätsbibliothek Basel 6'462'346 20'435 504'347
Zentralbibliothek Zürich 6'304'164 50'349 925'417
Bibliothèque nationale suisse 6'189'400 6'262 71'626
Universitätsbibliothek Bern 4'254'090 23'168 758'072
Bibliothèque cantonale et universitaire de Fribourg 3'831'592 15'759 516'226
Zentral- und Hochschulbibliothek Luzern 1'448'534 24'974 369'974
Bibliothèque de l'Université de Genève 1'289'061 14'443 210'092
1 Offre totale: livres, périodiques, manuscrits, microcopies, documents iconographiques et cartographiques, enregistrements sonores, supports magnétiques, documents audiovisuels, autres médias physiques.

2 Total des prêts (en salle de lecture, par envoi direct, entre bibliothèques - envoyés et reçus - et prolongations).

Ressources documentaires numériques des bibliothèques universitaires

Le développement des pratiques de numérisation a ouvert la voie à de nouvelles formes de diffusion, d’accès et de transmission du patrimoine culturel au sens large. Institutions ayant pour vocation de conserver, transmettre et partager le patrimoine culturel et scientifique, les bibliothèques ont vu leurs pratiques d’achat et de constitution de collections modifiées par l’essor des ressources documentaires numériques. Ce constat s’avère particulièrement prégnant pour les bibliothèques universitaires, qui se trouvent à la pointe des transformations digitales ayant touché l'information documentaire.

Centré sur les bibliothèques universitaires, cet indicateur traite des dépenses consacrées à l’achat de documents sur supports électroniques.

En un peu plus de 10 ans, la part occupée par les frais d’acquisition de documents sur supports électroniques par rapport aux frais totaux d’acquisition de documents a presque triplé. Les documents sur supports électroniques comprennent les journaux et les périodiques électroniques ainsi que les documents numériques individuels et les bases de données consultables sur un support informatique physique, sur un serveur local ou en ligne. Alors qu’en 2004 cette part du budget d’acquisition de documents représentait 21%, elle constituait 57% des frais totaux d’acquisition de documents en 2017.

L’évolution de la part des frais consacrés à l’achat de documents sur supports électroniques souligne l’importance centrale et croissante occupée par cette catégorie de documents au sein de la politique d’acquisition de documents des bibliothèques universitaires.


Informations supplémentaires

Tableaux

Bases statistiques et enquêtes

Contact

Office fédéral de la statistique Section Politique, culture et médias
Espace de l'Europe 10
2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/culture-medias-societe-information-sport/culture/bibliotheques.html