Communiqué de presse

Microrecensement mobilité et transports 2010 La population se déplace plus: le train toujours plus apprécié - la voiture reste le principal moyen de transport

Ce document existe également dans une version plus récente. Veuillez suivre le lien suivant:
Les Suisses se déplacent chaque jour pendant une heure et demie

Neuchâtel/Berne, 08.05.2012 (OFS/ARE) - En 2010, les habitants de la Suisse ont parcouru en moyenne près de 37 kilomètres par jour et par personne sur le territoire national. Cette distance a augmenté d'environ 4% depuis 2005, une évolution qui résulte en premier lieu de la hausse du nombre de kilomètres effectués en train. C'est ce qui ressort du « Microrecensement mobilité et transports » réalisé par l'Office fédéral de la statistique (OFS) et l'Office fédéral du développement territorial (ARE). Ce microrecensement fait partie du nouveau recensement modulaire de la population, qui permet une analyse plus approfondie que par le passé des changements toujours plus rapides que connaît la société.

En 2010, quelque 63'000 personnes ont été interrogées à travers le pays sur leur comportement en matière de transports. Les analyses réalisées à partir de ces informations montrent qu'une personne de six ans et plus effectue chaque jour 36,7 kilomètres en moyenne sur le territoire national et qu'elle y consacre pour cela 92 minutes environ en tenant compte des temps d'attente et de correspondance. Ces chiffres prennent aussi en considération les indications des quelque 10% de personnes qui sont restées à la maison le jour de l'enquête. La population parcourt les deux tiers des distances journalières, soit 23,8 kilomètres, en voiture; 8,6 kilomètres sont accomplis en transports publics (train, tram, bus, car postal) et 2,8 kilomètres le sont à pied et à vélo. La distance journalière observée en 2010 (36,7 kilomètres) a augmenté de 1,5 kilomètre ou de 4,1% depuis 2005. Après s'être stabilisée entre 2000 et 2005, la distance journalière s'est remise à s'allonger. La hausse actuelle confirme la tendance à long terme. Elle est due avant tout à l'évolution dynamique de l'utilisation des transports publics : le nombre de kilomètres parcourus en train par personne s'est accru d'environ 27% entre 2005 et 2010. Les distances couvertes à vélo et à pied sont par contre restées presque inchangées, à l'instar de celles accomplies en voiture. Il reste que le trafic routier a continué d'augmenter ces dernières années, en raison de la croissance démographique (+5,5% entre 2005 et 2010).

Les jeunes adultes effectuent les déplacements les plus longs

La longueur des trajets parcourus chaque jour varie selon les groupes de population. Ainsi, les distances journalières effectuées sont en moyenne 11 km plus longues chez les hommes que chez les femmes. Les hommes accomplissent aussi davantage de déplacements et utilisent un peu plus fréquemment la voiture. Si l'on compare les groupes d'âges, on observe que les jeunes adultes de 18 à 24 ans couvrent la distance journalière moyenne la plus longue, soit 49,2 kilomètres par personne. Avec l'âge, cette distance diminue de manière continue pour tomber à 25,8 kilomètres chez les personnes de 65 à 79 ans et à 13,5 kilomètres chez les personnes de 80 ans et plus. On remarque aussi que les personnes vivant dans un ménage à haut revenu parcourent en moyenne des distances journalières nettement plus longues que les personnes dont le revenu du ménage est comparativement bas.

Plus l'habitat est central, plus les déplacements sont courts

Le lieu de domicile a une influence considérable sur la mobilité. Les personnes habitant dans des centres d'agglomération parcourent en moyenne les trajets les plus courts, avec 31,9 kilomètres par personne et par jour. Elles utilisent aussi le moins souvent la voiture. Celles résidant dans des couronnes d'agglomération couvrent une distance journalière moyenne plus longue et utilisent davantage la voiture. Les habitants des zones rurales périurbaines, autrement dit les communes situées dans les environs des agglomérations, accomplissent en moyenne 41,7 kilomètres par jour et par personne, soit la distance journalière moyenne la plus longue. Ils sont en outre ceux qui ont le plus fréquemment recours au transport individuel motorisé.

Les loisirs et le travail sont les principaux motifs de déplacement

La population a aussi été interrogée sur les motifs de ses déplacements. Les loisirs restent de loin le principal motif : environ 40% des distances journalières effectuées sur le territoire national sont liées à des activités de loisirs. Cette part a diminué de 5 points entre 2005 et 2010. Le deuxième motif de déplacement, à savoir le travail, a suivi une évolution contraire: la part des trajets pendulaires dans les distances journalières s'est légèrement accrue pour atteindre 24% en 2010. Les trajets parcourus pour les achats, pour les activités professionnelles, pour la formation ainsi que pour les services et accompagnement sont nettement plus courts. Dans tous les motifs de déplacement, la voiture est le moyen de transport dominant, avec des parts variant entre 60 et 90% des distances parcourues. Les déplacements accomplis pour la formation font ici exception, puisque 63% des kilomètres parcourus dans ce but sont couverts avec les transports publics et 18% le sont à vélo ou à pied. Dans les déplacements pour le travail, la part des transports publics atteint 30%, le train jouant ici un rôle primordial.

Un tiers de la distance annuelle est parcourue à l'étranger

Si l'on additionne tous les trajets effectués par une personne résidant en Suisse au cours d'une année, on arrive à une distance moyenne de 20'500 kilomètres, ce qui correspond à peu près à un demi-tour du monde. Sont inclus dans ce calcul, outre les distances journalières sur le territoire national, tous les voyages et les trajets effectués à l'étranger. Ces derniers totalisent 6900 kilomètres par année, soit environ un tiers de la distance annuelle.

La possession de voitures en légère baisse dans les ménages

En 2010, 79% des ménages suisses possédaient au moins une voiture. Le taux de motorisation des ménages a donc reculé de 2 points depuis 2005. Dans ce contexte, il convient de relever le fort recul de la possession de permis de conduire chez les jeunes adultes: si les jeunes de 18 à 24 ans étaient encore 71% à disposer d'un permis de conduire en 1994, cette part n'était plus que de 59% en 2010.


 

Télécharger communiqué de presse

La population se déplace plus: le train toujours plus apprécié - la voiture reste le principal moyen de transport
(PDF, 7 pages, 78 kB)


Autres langues


Documents associés

Microrecensement mobilité et transports 2010


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/catalogues-banques-donnees/tableaux.assetdetail.36054.html