Communiqué de presse

Les bénéficiaires de l'aide sociale en Suisse en 2017 Le taux de l'aide sociale économique s'est établi à 3,3% en 2017

18.12.2018 - 278 345 personnes ont perçu une aide sociale économique en 2017. Cela signifie que 3,3% de la population résidante a été soutenue par une prestation d'aide sociale au moins une fois dans l'année. Le taux d’aide sociale des personnes de 50 à 64 ans s’est accru de manière supérieure à la moyenne ces dernières années, ce qui s’explique avant tout par de plus faibles chances de sortir rapidement de l’aide sociale pour les bénéficiaires de ce groupe d’âge. Ces résultats proviennent de l’actuelle statistique suisse de l'aide sociale, établie par l’Office fédéral de la statistique (OFS).

Le nombre de personnes soutenues s’est accru de 1,9% ou de quelque 5000 unités en 2017 par rapport à 2016. Le taux d'aide sociale, qui indique le rapport entre le nombre de bénéficiaires de l'aide sociale et la population résidante, s'élevait à 3,3% en 2017 pour l'ensemble de la Suisse. Les taux d’aide sociale dans les différents cantons n’ont pas varié considérablement par rapport aux années précédentes. Les cantons comptant des centres urbains affichent toujours des valeurs supérieures à la moyenne, tandis que c’est l’inverse pour les cantons à caractère rural.

Les enfants, les personnes divorcées et les étrangers davantage exposés

Les enfants et les jeunes de moins de 18 ans, les personnes divorcées et les personnes de nationalité étrangère sont les plus exposés au risque de dépendre de l'aide sociale. Alors que le taux d'aide sociale des mineurs est passé de 4,9% en 2011 à 5,3% en 2017, celui des personnes de nationalité étrangère a parallèlement augmenté de 0,3 point à 6,3%. Le taux d’aide sociale des personnes divorcées a quant à lui progressé à 5,6% en 2017.

Risque accru de dépendre de l’aide sociale pour les 50 à 64 ans

La hausse du taux d'aide sociale entre 2011 et 2017 a été assez marquée chez les 50 à 64 ans, passant de 2,5% en 2011 à 3,2% en 2017, ce qui représente une augmentation de 28%. Celle-ci a été nettement plus modeste dans le groupe des 18 à 35 ans (+8%) et dans celui des 36 à 49 ans (+12%). Le taux d’aide sociale de la population totale a parallèlement augmenté de 10%.

Le nombre de bénéficiaires de l’aide sociale chez les 50 à 64 ans s’est élevé de 38 484 à 54 615 personnes entre 2011 et 2017, soit un accroissement de quelque 40%, alors que la population résidante de la même classe d’âge n’a augmenté que de 14% durant cette période. Cette progression est surtout due aux bénéficiaires percevant une aide sociale depuis longtemps. On le voit clairement en considérant la durée moyenne de perception de prestations d’aide sociale: chez les 50 à 64 ans, elle est passée d’environ 41 mois en 2011 à 54 mois en 2017, soit un allongement de 32%. La hausse est nettement moins marquée dans les classes d’âge inférieures.

Les bénéficiaires de l’aide sociale âgés de 50 à 64 ans sont mieux formés que les plus jeunes

Dans l’aide sociale, les 50 à 64 ans se distinguent des personnes plus jeunes à bien des égards. On observe par exemple des écarts importants sur le plan du niveau de formation: 57% des bénéficiaires de l’aide sociale âgés de 50 à 64 ans ont achevé une formation professionnelle ou sont titulaires d’un diplôme d’une haute école. La part correspondante atteint 42% chez les 18 à 35 ans et 54% chez les 36 à 49 ans. Dans la population totale, les jeunes ont généralement un meilleur niveau de formation que les personnes plus âgées. Contrairement à ce qui est observé chez les jeunes, une formation du degré secondaire II ou du degré tertiaire ne constitue pas, pour les personnes plus âgées, une protection contre le risque de dépendre de l’aide sociale.

L’aide sociale dans les domaines de l'asile et des réfugiés

Le nombre de requérants d’asile a baissé entre 2016 et 2017 selon la statistique en matière d’asile du Secrétariat d'État aux migrations (SEM). Cette évolution se reflète aussi au niveau de l’aide sociale dans le domaine de l’asile: 55 504 personnes ont perçu une aide sociale en 2016, contre 50 714 en 2017. Le taux d’aide sociale des personnes relevant du domaine de l’asile atteignait 90,4% en 2017, contre 88,4% en 2016.

Dans le domaine des réfugiés en revanche, le nombre de bénéficiaires de prestations d’aide sociale a continué de croître: ils étaient 27 945 en 2017, soit 2401 de plus qu’en 2016. Le taux d'aide sociale dans ce groupe de population se situe à 86,3% (2016: 85,8%). Parmi les personnes qui perçoivent une prestation de l'aide sociale,18,6% exercent une activité professionnelle (apprentissages inclus), 16,1% suivent une formation et 6,7% prennent part à un programme d’insertion professionnelle ou d’occupation.

Vous trouverez des informations complémentaires sous forme de tableaux et de graphiques dans le document PDF ci-dessous.


 

Télécharger communiqué de presse

Le taux de l'aide sociale économique s'est établi à 3,3% en 2017
(PDF, 6 pages, 207 kB)


Autres langues


Documents associés

Bénéficiaires de l'aide sociale 2017


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/catalogues-banques-donnees/communiques-presse.assetdetail.6546137.html