Communiqué de presse

Statistique des frontaliers 2016

Hausse du nombre de frontaliers


Neuchâtel, 23.02.2017 (OFS) - Le nombre de frontaliers de nationalité étrangère travaillant en Suisse a progressé de 11'300 personnes (+3,7%) durant l'année 2016. Un peu plus de la moitié de la main-d'oeuvre frontalière était domiciliée en France (54,9%), environ un quart résidait en Italie (22,6%) et un cinquième en Allemagne (19,3%). La part des frontaliers dans l'ensemble des actifs occupés était la plus élevée au Tessin (27,1%). C'est ce qui ressort des résultats de la statistique des frontaliers, réalisée par l'Office fédéral de la statistique (OFS).

A la fin de 2016, 318'500 frontaliers de nationalité étrangère travaillaient en Suisse, dont 64,4% d'hommes et 35,6% de femmes. Leur nombre total s'est accru de 11'300 personnes ou de 3,7% entre fin 2015 et fin 2016. Cette croissance annuelle est égale à celle de l'année précédente et la plus faible depuis 2010.

Environ un quart de frontaliers de plus en cinq ans

En l'espace de cinq ans, le nombre des frontaliers est passé de 251'700 en 2011 à 318'500 en 2016, ce qui correspond une hausse de 26,6%. Celle-ci a atteint un niveau comparable chez les hommes (+26,4%) et chez les femmes (+26,8%). Durant la même période, le nombre total des actifs occupés (selon la statistique de la population active occupée) est passé de 4,713 millions à 5,081 millions, soit une progression de 7,8%.

Plus de la moitié de la main-d'oeuvre frontalière vient de France

Un peu plus de la moitié de la main-d'oeuvre frontalière est domiciliée en France (54,9%). Les frontaliers sont aussi relativement nombreux à résider en Italie (22,6%) et en Allemagne (19,3%). Une faible proportion vit en Autriche (2,6%), au Liechtenstein (0,1%) ou dans d'autres Etats (0,5%). A la fin de 2016, la plupart des frontaliers ne résidant pas dans les pays voisins venaient de Pologne (300), de Hongrie (220), de Slovaquie (192), de Belgique (178) et du Royaume-Uni (172).

Concentration dans la région lémanique, en Suisse du Nord-Ouest et au Tessin

Quelque quatre cinquièmes de la main-d'oeuvre frontalière se concentrait à fin 2016 dans trois grandes régions: plus d'un tiers dans la Région lémanique (37,2%), un petit quart dans la Suisse du Nord-Ouest (22,8%) et un cinquième au Tessin (20,2%). Si le nombre absolu de frontaliers était le plus élevé dans la Région lémanique (118'600), la situation diffère lorsque l'on considère leur part dans la population active occupée. Alors que la Région lémanique (12,3%) et la Suisse du Nord-Ouest (10,8%) présentaient des parts assez semblables, la proportion de frontaliers au Tessin représentait plus d'un quart des actifs occupés (27,1%). Au cours des cinq dernières années, la part de la main-d'oeuvre frontalière dans la population active occupée a progressé le plus fortement au Tessin et dans la Région lémanique (respectivement +3,3 points et +2,4 points).

Le secteur secondaire compte la part la plus élevée de frontaliers parmi les actifs occupés

A fin 2016, la majorité des frontaliers travaillaient dans le secteur des services (65,4%). L'industrie en comptait 34,0% et l'agriculture seulement 0,6%. Les sections économiques « Industries manufacturières » (25,8%, secteur secondaire) et « Commerce et réparation d'automobiles et de motocycles » (14,7% secteur tertiaire) accueillaient ensemble plus de 40% de tous les frontaliers. La part des frontaliers dans l'ensemble des actifs occupés en Suisse atteignait 6,3%. Dans le secteur secondaire, un actif occupé sur dix était un frontalier (10,1%); les parts correspondantes se situaient à respectivement 5,4% dans le secteur tertiaire (soit 1 actif occupé sur 20) et 1,2% dans le secteur primaire.

Vieillissement perceptible également chez les frontaliers

A fin 2016, quatre cinquièmes des frontaliers de nationalité étrangère avaient entre 25 et 54 ans (82,4%). La part des frontaliers jeunes (15-24 ans) se situait à 4,7%, celle des frontaliers âgés (55 ans et plus) à 13,0%. Si la part des jeunes frontaliers a reculé au cours de ces cinq dernières années (-1,6 point), celle des 55 ans et plus s'est au contraire accrue (+2,4 points). On observe aussi les mêmes tendances pour ces deux catégories d'âges dans le total des actifs occupés.

Vous trouverez des informations complémentaires sous forme de tableaux et de graphiques dans le document PDF suivant.


 

Télécharger communiqué de presse

Statistique des frontaliers 2016
(PDF, 8 pages, 313 kB)


Autres langues


Documents associés

Statistique des frontaliers 2016


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/catalogues-banques-donnees/communiques-presse.assetdetail.2005544.html