Communiqué de presse

Baromètre de l'emploi au 1er trimestre 2020 Recul de 0,1% de l'emploi au 1er trimestre 2020 et prévisions pessimistes des entreprises en raison du COVID-19

Ce document existe également dans une version plus récente. Veuillez suivre le lien suivant:
Rebond de l'emploi en Suisse au 2e trimestre 2021

26.05.2020 - Au 1er trimestre 2020, l’emploi total en Suisse (nombre de places de travail) a reculé de 0,1% par rapport au trimestre précédent (chiffres désaisonnalisés). Par rapport au trimestre correspondant de l'année précédente, il a progressé de 0,6% et de 0,3% en équivalents plein temps. Dans l’ensemble, l’économie comptait 10 000 places vacantes de moins qu’au 1er trimestre 2019 (–12,9%) et l’indicateur des prévisions d’évolution de l’emploi était en baisse (–3,7%). Tels sont les derniers chiffres établis par l’Office fédéral de la statistique (OFS).

Selon la statistique de l’emploi, la Suisse comptait 5,102 millions d’emplois dans les secteurs secondaire et tertiaire au 1er trimestre 2020 (mois de référence: mars 2020), soit 0,6% de plus qu’un an auparavant (+31 000 places). L’emploi a augmenté de 0,7% (+8000 places) dans le secteur secondaire (industrie et construction) et de 0,6% (+23 000 places) dans le secteur tertiaire (services).

Par rapport au trimestre précédent, les valeurs désaisonnalisées indiquent dans l'ensemble une baisse de l’emploi total (–0,1%). Elles ont reculé de 0,1% (–3000 places) dans le secteur tertiaire, mais légèrement augmenté dans le secteur secondaire (+0,1%; +1000 places). Le volume de l'emploi se chiffrait au total à 3,965 millions d'équivalents plein temps (+0,3% par rapport au 1er trimestre 2019). Le nombre d’emplois en équivalents plein temps a augmenté tant dans le secteur secondaire (+7000 unités; +0,6%) que dans le secteur tertiaire (+7000 unités; +0,3%).

Recul de l’emploi dans la section «hébergement et restauration»

Malgré la pandémie du COVID-19, l’emploi a encore progressé dans le secteur secondaire: de 4000 places (+0,6%) dans la section «Industrie manufacturière» et de 2000 places (+0,8%) dans la section «Construction». La croissance de l’emploi a en revanche ralenti dans le secteur tertiaire. Dans la section «hébergement et restauration», qui a été particulièrement touchée par les mesures prises pour lutter contre la pandémie, l’emploi a fortement reculé (–11 000; –3,9%). Il a reculé également dans les sections «Autres activités de services» (–5000; –2,6%) et «Activités liées à l’emploi» (–3000; –2,9%).

Des différences d'un secteur et d'une région à l’autre

Au 1er trimestre 2020, l’emploi s’est accru dans presque toutes les grandes régions: en un an, il n’a baissé qu’au Tessin (–1,1%), tandis qu’il est resté inchangé dans l’Espace Mittelland. Dans le secteur secondaire, l’emploi a reculé dans les grandes régions de Zurich (–2,2%) et de Suisse centrale (–1,9%); dans le secteur tertiaire, il était en baisse dans l’Espace Mittelland (–0,2%) et au Tessin (–1,6%).

Diminution des places vacantes

Toutes branches confondues, le nombre de places vacantes a diminué de 10 000 unités (–12,9%) par rapport au 1er trimestre 2019. Ce recul a touché aussi bien le secondaire (–24,0%) que le tertiaire (–9,0%). Le taux de places vacantes s’élevait à 1,3% au total, à 1,4% dans le secondaire et à 1,3% dans le tertiaire.

Des perspectives d'emploi pessimistes

Au 1er trimestre 2020, les entreprises qui prévoyaient de maintenir leur effectif de personnel au trimestre suivant représentaient 67,9% de l'emploi total (contre 72,4% un an plus tôt). Celles qui prévoyaient une hausse de leur effectif représentaient 7,8% des emplois (contre 10,8% un an auparavant) et celles qui envisageaient une baisse, 7,0% (contre 3,3% un an plus tôt). Les entreprises qui ne se sont pas exprimées représentent 17,4% des 18 000 entreprises interrogées (13,5% au 1er trimestre 2019).

Calculé sur la base de ces données, l’indicateur des prévisions d’évolution de l’emploi a fortement reculé par rapport à l’année précédente (1,01; –3,7%): il n’avait plus été aussi bas depuis le 3e trimestre 2009. Les perspectives sont particulièrement pessimistes dans l’industrie (0,98; –7,5%) et dans l’hébergement et la restauration (0,91; –12,0%), où l’indicateur est tombé en dessous de 1,00, ce qui laisse entrevoir un recul de l’emploi pour le trimestre prochain.

Moins de difficultés de recrutement de personnel qualifié

Les difficultés de recrutement de personnel qualifié ont diminué en rythme annuel (28,1%; –4,0 points).

Vous trouverez des informations complémentaires sous forme de tableaux et de graphiques dans le document PDF ci-dessous.


 

Télécharger communiqué de presse

Recul de 0,1% de l'emploi au 1er trimestre 2020 et prévisions pessimistes des entreprises en raison du COVID-19
(PDF, 14 pages, 507 kB)


Autres langues


Documents associés

Baromètre de l'emploi au 1er trimestre 2020


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/catalogues-banques-donnees/communiques-presse.assetdetail.12987988.html