Communiqué de presse

Coût et financement du système de santé en 2022 Les coûts du système de santé se sont élevés à 91,5 milliards de francs en 2022

18.4.2024 - En 2022, les coûts du système de santé ont augmenté de 2,5% par rapport à 2021, ce qui représente une hausse inférieure à la tendance des cinq dernières années (+3,2%). Tels sont les derniers résultats de la statistique des coûts et du financement du système de santé établie par l'Office fédéral de la statistique (OFS).

En 2022, les coûts du système de santé se sont élevés à 91,5 milliards de francs, soit une augmentation de 2,2 milliards par rapport à l'année précédente. Le rapport entre les coûts de la santé et le produit intérieur brut (PIB) à prix courants a diminué, passant de 12,0% en 2021 à 11,7% en 2022. 

Coûts selon le fournisseur

Les trois principaux fournisseurs de prestations sont les hôpitaux (32,6 milliards de francs de dépenses de santé, en hausse de 2,6% par rapport à l'année précédente), les institutions médico-sociales (14,5 milliards, +3%) et les cabinets médicaux (13,7 milliards, +3,2%). Les fournisseurs de prestations dont la contribution a varié de manière significative sont l'État (-11,3%), qui a réduit ses dépenses de prévention, les autres prestataires de services ambulatoires et de soins à domicile (+6,3%) ainsi que le commerce de détail (+6,1%). 

Coûts selon la prestation

Si l'on considère les dépenses de santé selon le type de prestation, les statistiques montrent que les soins curatifs stationnaires (19,6 milliards de francs, +2,2% par rapport à l'année précédente), les soins curatifs ambulatoires (19,2 milliards de francs, +2,5%), ainsi que les soins de longue durée et les prestations d'aide (18,4 milliards de francs, +3,4%) représentent ensemble environ 63% des coûts totaux. Les coûts relatifs aux biens de santé (médicaments, consommables, appareils thérapeutiques) ont atteint 14,6 milliards, soit une augmentation de 5,2% par rapport à l'année précédente. À noter que les coûts administratifs se sont accrus de 4,8%, alors que ceux de la prévention ont diminué de 9%. Cette diminution s'explique principalement par le fait que les cantons ont réduit en 2022 leurs dépenses pour l'achat de matériel médical et de vaccins. 

Coûts selon le régime de financement 

L'assurance-maladie obligatoire (34,5 milliards de francs, +3,8% par rapport à l'année précédente), l'État (20,3 milliards, montant pratiquement inchangé par rapport à l'année précédente) et les ménages (19,7 milliards, +3,9%) sont les trois principaux agents économiques (environ 80% du total) qui supportent les coûts des prestations de santé. 

Leur participation au financement varie en fonction du type de prestation. Si l'on considère certaines prestations et les principaux régimes de financement qui leur sont associés, on constate que les coûts des biens de santé sont couverts principalement par l'assurance-maladie obligatoire (57%) et par les ménages (27,5%). Un peu plus de trois quarts (78%) des coûts des soins curatifs stationnaires sont financés par l'État (47%) et par l'assurance-maladie obligatoire (31%), alors que les coûts des soins curatifs ambulatoires sont couverts à raison de 86% par l'assurance-maladie obligatoire (52%) et les ménages (34%). Les coûts liés aux traitements de longue durée et aux prestations d'aide sont quant à eux couverts à parts égales (environ 30% chacun) par l'État et les ménages, à raison de 17% par l'assurance-maladie obligatoire et de 20% par les autres assurances sociales (AVS, AI, AC, AMC).

Coûts selon le groupe d'âge et le sexe 

En 2022, 52% des coûts du système de santé étaient imputables à des personnes âgées de 61 ans ou plus. Les coûts sont systématiquement plus élevés pour les femmes (55% des coûts totaux) que pour les hommes, sauf dans certains groupes d'âge (de 0 à 10 ans et de 56 à 75 ans). Cette différence s'explique principalement par les prestations dont bénéficient les femmes pendant les années de procréation ou pendant la période de la ménopause et par la prédominance numérique des femmes, en particulier dans les groupes d'âge les plus élevés. Ce constat se confirme au fil du temps. 

Financement du système de santé 

En 2022, le financement du système de santé a atteint 92,9 milliards de francs. 32% de ce montant provient de l'Etat, 5% des entreprises et 60% des ménages. La part résiduelle correspond aux sources de financement inconnues. La part financée par les ménages équivaut à des dépenses mensuelles de 526 francs par personne. Ce montant se compose pour respectivement 264 et 68 francs des primes de l'assurance-maladie obligatoire et des assurances complémentaires, pour 50 francs de la participation aux coûts pris en charge par les assurances et pour 138 francs de la part payée directement par les ménages. Le montant résiduel fait référence aux dons payés par les ménages. La différence entre le montant total des sources de financement et les coûts du système de santé est généralement due à un excédent de financement associé aux assurances (assurance-maladie obligatoire et assurances complémentaires). Seules les assurances complémentaires ont enregistré un excédent de financement en 2022. 

Vous trouverez des informations complémentaires sous forme de tableaux et de graphiques dans le document PDF ci-dessous.


 

Télécharger communiqué de presse

Les coûts du système de santé se sont élevés à 91,5 milliards de francs en 2022
(PDF, 6 pages, 286 kB)


Autres langues


Documents associés

Coûts et financement du système de santé en 2022


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiques/catalogues-banques-donnees.assetdetail.31225974.html