Taux de manque de travail

Le marché du travail est une interface essentielle entre l'économie et la société. Le manque de travail, s'il perdure, est potentiellement source de problèmes financiers, d'insatisfaction, voire de déqualifications et d'isolation sociale. Cet indicateur traduit également des différences dans les perspectives sur le marché du travail entre les divers groupes de population (ressortissants suisses ou étrangers, personnes qualifiées ou non qualifiées, etc.). D'un point de vue macro-économique, il représente également un potentiel de force de travail inexploité.

Tableaux

Définitions

Définition de l'indicateur
L'indicateur réunit l'ensemble des personnes devant faire face à une situation de manque de travail. Les personnes en manque de travail sont réparties dans deux sous-groupes: les chômeurs au sens du BIT (Bureau international du travail), à savoir les personnes sans travail, en recherche d'emploi et disponibles pour travailler, ainsi que les personnes en sous-emploi, à savoir les personnes travaillant à temps partiel, souhaitant travailler à un taux d'occupation supérieur à leur taux actuel et disponibles (dans les 3 mois) pour le faire. Le nombre de personnes en manque de travail est rapporté à la population active (personnes actives occupées et chômeurs au sens du BIT) afin de calculer le taux de manque de travail.

Contact

Office fédéral de la statistique Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiken/querschnittsthemen/wohlfahrtsmessung/indikatoren/arbeitsmangelquote.html