Taux d’activité

Le marché du travail est une interface essentielle entre l'économie et la société. Le bien-être est généré entre autres par le recours au facteur de production travail. La participation de la population au marché du travail est - en relation avec l'évolution démographique - un facteur-clé du financement des retraites à moyen et long terme. Le travail permet de créer des revenus et d'assurer ainsi le droit des ménages aux assurances sociales. Enfin, le travail contribue à l'intégration sociale. D'un point de vue macro-économique, le taux d'activité permet de mesurer à quel point un pays réussit à impliquer la population dans le travail. Cet indicateur et son évolution sont à cet égard particulièrement significatifs en comparaison internationale. Il fournit en outre des indications sur les entraves à l'accès au marché du travail pour certains groupes de population (par ex. mères de famille, migrants).

Tableaux

Méthodologie

Les données subjectives sur les interférences entre le travail et la vie privée proviennent de l’enquête SILC (Statistics on Income and Living Conditions).

Définitions

Définition de l'indicateur
Le taux d'activité traduit l'intensité de la participation de la population au marché du travail. Il se calcule en rapportant le nombre de personnes actives (actifs occupés et chômeurs au sens du Bureau international du travail) à la population de référence. Le taux d'activité peut également être calculé en équivalence plein temps afin de tenir compte plus précisément des différents taux d'occupation individuels (par ex. personnes travaillant à 50%).

Contact

Office fédéral de la statistique Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiken/querschnittsthemen/wohlfahrtsmessung/aktivitaeten/oekonomische-produktion/erwerbsquote.html