Services à la population

Une offre suffisante en biens et services d'usage quotidien joue un rôle essentiel en termes de qualité de vie. La plupart des personnes souhaitent pouvoir faire leurs achats sans y consacrer beaucoup de temps ni devoir parcourir de grandes distances. L'amélioration­ de l'offre de transports réduit certes les distances et la vente en ligne va jusqu'à les abolir. Cependant, certaines conditions topographiques, économiques ou sociales peuvent accroître l'éloignement entre le lieu de domicile et celui où sont implantés les commerces et autres services. L’accessibilité des principaux services varie donc selon la région. Or, la proximité des commerces et services courants est particulièrement importante pour les personnes qui ne peuvent pas utiliser un moyen de transport individuel, ou seulement difficilement, qui n'en n'ont pas les moyens ou qui n'ont pas l'habitude des nouveaux moyens de communication. Une bonne accessibilité contribue en outre largement à l'attractivité d'un lieu et, partant, aux chances de développement de la région tout entière.

Deux approches permettent de mesurer ce phénomène: la répartition territoriale de l'offre en services montre quelles parts de la population peuvent avoir recours à ces services sur le territoire de leur commune; l'accessibilité, quant à elle, indique la distance à parcourir par la route pour se rendre de son domicile au service le plus proche. Les analyses portent sur une trentaine de services importants dans la vie courante. Pour le relevé 2018, le choix de services a été étendu dans le domaine des loisirs et de la détente avec l’accessibilité aux piscines et plages, au zoos, aux rives de lacs et aux lisières de forêts. Les habitants des régions rurales ont en général une distance d’accès plus longue que les habitants des régions urbaines aux différents services de base, mais ils peuvent aussi avoir une distance d’accès plus courte à un environnement naturel, qui peut constituer un service de détente et de loisirs.

Informations supplémentaires

Tableaux

Cartes

Données

Géodonnées: accessibilité des services à la population

Géodonnées en résolution à l'hectare, méthodologie

Publications

Méthodologie

Analyse des services à la population
Font partie des services à la population, les commerces, services et infrastructures marchands et non marchands, publics et privés, auxquels la population recourt quotidiennement ou occasionnellement. Depuis le relevé 2018, le choix des services dans le domaine des loisirs et de la détente a été étendu avec l’accessibilité aux piscines et plages, au zoos, aux rives de lacs et aux lisières de forêts.

Bases de données utilisées pour produire la statistique des services à la population:

Services: 

  • OFS - Statistique structurelle des entreprises STATENT
  • Arrêts de transports publics : ARE – horaire électronique des entreprises suisses de transport (HAFAS); OFT – Liste Didok; non pondéré par la fréquence de desserte

Dès le relevé 2018: 

  • OFS - Données structurelles des cabinets médicaux et des centres ambulatoires (MAS) 
  • OFS - Statistique suisse des musées (eMuseum)  
  • Swisstopo – Modèle topographique du paysage (swissTLM3D) 

Population: OFS - Statistique de la population et des ménages STATPOP

Réseau des routes et des chemins: Swisstopo – Modèle topographique du paysage (swissTLM3D) 

Délimitation des services pris en compte sur la base de la Nomenclature générale des activités économiques NOGA:

  • Alimentation : magasins d’alimentation 471101 à 471105, 471901, 471902, 472100 à 472902 (sans les commerces de tabac 472600) ; boulangeries, tea-rooms 472401, 472402
  • Restaurants, cafés : 561001, 561002, 563001, 551001
  • Service public : administration publique 841100 ; ordre public, sécurité 842400 
  • Santé : cabinets médicaux - dès relevé 2018 : voir ci-dessous - relevés 2011 et 2015 : 862100, 862200; cabinets dentaires 862300 ; hôpitaux pour soins généraux 861001 (dans cette analyse, nous nous concentrons sur les soins de base auxquels a recours la majorité de la population); foyers et EMS 873001 et 871000; pharmacies 477300
  • Formation : écoles de la scolarité obligatoire 851000 à 853101 ; écoles du degré secondaire II 853102 à 853200 ; institutions de formation du degré tertiaire 854201 à 854203 (cet agrégat peut contenir d’autres unités que les institutions elles-mêmes)
  • Garages, stations d’essence 452001, 452002, 454000, 473000 
  • Banques : 641902 à 641905, 641911, 641912
  • Loisirs, culture : librairies 476100 ; kiosques 476201 ; cinémas 591400 ; bibliothèques 910100 ; musées et sites historiques - dès relevé 2018 : voir ci-dessous - relevés 2011 et 2015 : 910200, 910300 ; salles de concert, théâtres 900400 ; fitness, installations sportives 931100, 931200, 931300
  • Coiffeurs : 960201

Délimitation des services pris en compte à partir du relevé 2018 sur la base d’autres sources que la STATENT:

  • Cabinets médicaux et centres ambulatoires (source : OFS - Données structurelles des cabinets médicaux et des centres ambulatoires MAS): On considère les cabinets médicaux et les centres ambulatoires dans leur totalité, et selon les catégories « médecine spécialisée » et « médecine de premier recours ». Les cabinets médicaux ou centres ambulatoires de premier recours correspondent à l’ensemble des sites dont le domaine d’activité principal est la médecine de premier recours. L’offre de prestations correspond généralement à celle de médecins avec titres de spécialiste en médecine interne générale ou en pédiatrie ou à celle de médecins praticiens. Les cabinets médicaux ou centres ambulatoires de médecine spécialisée correspondent à l’ensemble des sites dont le domaine d’activité principal est la médecine spécialisée. Le domaine d’activité principal est la médecine spécialisée (p.ex. gynécologie et obstétrique, psychiatrie, pneumologie, ophtalmologie, dermatologie) si l’offre de prestations du site est déterminable et si elle ne correspond pas à de la médecine de premier recours. Ce changement de source représentent une rupture de série.
  • Musées (source : OFS - Statistique suisse des musées) ; on considère l’ensemble des musées de Suisse, quelle que soit leur taille ou fréquentation. Les musées fermés durant l’année concernée ne sont pas pris en compte. Ce changement de source représentent une importante rupture de série.
  • Lisières de forêt : Swisstopo – Modèle topographique du paysage (swissTLM3D), Feature Class TLM_Bodenbedeckung, type d’objet Forêts ; forêts de plus de 5ha
  • Bords de lacs : Swisstopo – Modèle topographique du paysage (swissTLM3D), Feature Class TLM_Bodenbedeckung, type d’objet Etendues d’eau; lacs de plus de 5ha
  • Jardins zoologiques : Swisstopo – Modèle topographique du paysage (swissTLM3D), Feature Class TLM_Freizeitareal, type d’objet Jardins zoologiques
  • Piscines et plages : Swisstopo – Modèle topographique du paysage (swissTLM3D), Feature Class TLM_Freizeitareal, type d’objet Aires de piscine

La répartition de ces services est analysée du point de vue de la densité (par rapport à la population) des établissements qui les fournissent et de la proportion de communes équipées.

L'accessibilité a été mesurée sur la base du réseau routier suisse. Les distances ont été calculées entre le centre de chaque hectare habité et l'établissement de services le plus proche. Elles ont ensuite été pondérées à l'aide de la population résidante permanente. Pour des raisons méthodologiques, il n'a pas été tenu compte du réseau ferroviaire ni des liaisons hors du territoire national.

Le point de destination est l’établissement/le site géocodé pour les services basés sur la STATENT, les données MAS, la statistique suisse des musées, ainsi que les données de l’ARE sur les arrêts de transport public. Pour les jardins zoologiques et les piscines et plages, on a utilisé les centroïdes géométriques de ces surfaces comme points de destination. Les rives des lacs sont traitées comme un ensemble de données ponctuelles regroupant tous les points de bord des lacs, avec une distance d'environ 100m entre deux points. Enfin, pour les lisières des forêts, les polygones forestiers sont simplifiés en supprimant les "trous" de plus de 5ha et en "fusionnant" les polygones dont la distance est inférieure à 30m. Enfin, les lisières de la forêt sont également traitées sous la forme d'un ensemble de données ponctuelles, en utilisant les intersections de toutes les routes et chemins (swissTLM3D - Feature class "TLM_road") avec les lisières des polygones forestiers simplifiés.

Limites des analyses :

La STATENT est une statistique est structurée selon la nomenclature générale des activités économiques (NOGA 2008), les établissements étant codés selon leur activité principale. L’univers de la STATENT correspond aux entreprises soumises à une cotisation AVS obligatoire (salariés et indépendants dont le revenu annuel minimum se monte à CHF 2'300). Certains prestataires, en particulier dans le domaine  culturel (p. ex. musées, bibliothèques), n'atteignent pas cette limite et ne sont par conséquent pas pris en compte. Les activités accessoires ne sont pas considérées non plus, par exemple les services de la Poste offerts dans un magasin d'alimentation. Des divergences par rapport à d’autres statistiques officielles ne sont pas exclues.

Seul est considéré l'emplacement de l'établissement de services. L'attractivité ou d'autres facteurs de qualité de l'offre ne sont pas pris en compte, pas plus que son utilisation effective. Les services de livraison à domicile, les services en ligne ou téléphoniques, de même que les opérations bancaires et les démarches administratives, écrites ou électroniques, ne font pas non plus l'objet de l'étude. A noter que de tels services gagnent en importance.

Les analyses fondées sur le périmètre des communes peuvent être considérées comme une première évaluation des disparités régionales. Elles présentent toutefois quelques limites de nature méthodologique:

  • La présence ou non d'une offre de services dans une commune dépend notamment de sa superficie. Dans un certain nombre de communes ayant fusionné, par exemple les trois communes du canton de Glaris, la commune d'Anniviers ou celle de Val-de-Travers, la probabilité qu'un service donné soit assuré est ainsi beaucoup plus grande que dans une petite commune.
  • L'absence d'une offre de services dans une commune ne signifie pas non plus que cette offre soit difficilement accessible. Il n'est pas exclu qu'elle se trouve à proximité des limites de la commune.
  • Enfin, certains services sont soumis à des directives qui peuvent différer d'un canton à l'autre. Les médecins étant par exemple autorisés dans certains cantons à remettre eux-mêmes des médicaments, les pharmacies tendent à y être moins nombreuses.

Contact

Office fédéral de la statistique Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse
Tél.
+41 58 463 62 91

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiken/querschnittsthemen/raeumliche-analysen/dienstleistungen-bevoelkerung.html