Indicateur de la législature: Âge moyen à la sortie du marché du travail


Extrait de l’objectif 3Le Conseil fédéral s’efforcera de limiter les incidences [de l’accélération des changements structurels]en promouvant le potentiel de la main-d’œuvre existant dans notre pays, notamment par des programmes de formation continue et de reconversion à l’intention des actifs, par l’application du principe de l’égalité entre les sexes et par une meilleure réinsertion des chercheurs d’emploi.

Signification de l‘indicateur: L’évolution démographique pose plusieurs défis à la Suisse, dont celui des besoins en main d'œuvre qualifiée. La structure par âge de la population suisse montre que nombre de personnes qualifiées prendront leur retraite ces prochaines années. De plus, la part de la population active dans l'ensemble de la population diminue. Le maintien de la capacité de travailler gagne donc en importance.
Cet indicateur montre le moment auquel la population quitte la vie active au terme de sa carrière professionnelle. Il est établi sur la base de l’âge moyen pondéré au sortir de la vie professionnelle des personnes de 58 à 75 ans.

Objectif quantifiableLa Suisse exploite mieux le potentiel qu’offre la main-d’oeuvre existant dans le pays. Le taux d’activité professionnelle des femmes augmente, de même que l’âge moyen des personnes quittant le marché du travail.

Commentaire

L'âge moyen au sortir de la vie active se montait à 65,6 ans en 2019. Il a augmenté de 0,7 an depuis 2011. Les hommes quittent le marché du travail en moyenne un an plus tard que les femmes, l’âge légal de la retraite étant plus élevé pour eux. Dans certains cas, la sortie de la vie active se fait en plusieurs étapes, en passant par une réduction progressive du taux d'occupation.
L’âge moyen au sortir de la vie active varie également selon le statut d'activité, la nationalité, la branche économique et la profession exercée.


Tableaux

Méthodologie

Cet indicateur montre l’âge moyen au sortir de la vie active. Il est calculé à partir de l’âge moyen pondéré auquel les personnes de 58 à 75 ans quittent le marché du travail. Ce départ peut avoir lieu à tout âge, mais il est de plus en plus fréquent à partir de l’âge de 58 ans, âge auquel on peut commencer à toucher une rente du 2e pilier. La limite supérieure a été fixée à 75 ans, la part des personnes actives occupées devenant très faible à partir de cet âge.

L’Office fédéral de la statistique (OFS) calcule chaque année l’âge moyen au sortir de la vie active dans le cadre de l’enquête suisse sur la population active (ESPA).

Sont considérées comme sortant de la vie active, les personnes dont le statut est passé, entre deux interviews de l’ESPA, de personne active à personne non active. La définition internationale du Bureau international du travail (BIT) s'applique ici: une personne doit travailler au moins une heure par semaine pour être considérée comme active sur le marché du travail. Les personnes qui sortent de la vie active sont par conséquent celles qui passent d’une activité professionnelle d’au moins une heure par semaine à aucune activité professionnelle.

Cet indicateur est établi indépendamment de la perception d’une rente de l’un des trois piliers de la prévoyance vieillesse. Il relève donc plutôt du marché du travail que de la prévoyance vieillesse.

Définitions

Sources

Enquête

Contact

Office fédéral de la statistique Section Environnement, développement durable, territoire
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiken/querschnittsthemen/monitoring-legislaturplanung/alle-indikatoren/leitline-1-wohlstand/austrittsalter-arbeitsmarkt.html