Indicateur de la législature: Taux de diplômés du degré secondaire II


Extrait de l’objectif 5La Suisse occupe une position de leader dans les domaines de la formation, de la recherche et de l’innovation (FRI) et sa réputation en tant que pôle économique et intellectuel concurrentiel n’est plus à faire. Le Conseil fédéral entend que la Suisse maintienne sa position de leader dans un contexte international marqué par un accroissement de la concurrence et de profondes mutations dues à l’avènement du numérique. […] Le Conseil fédéral estime que le renforcement et le développement du système dual de formation sont des mesures essentielles pour garantir le maintien de l’avantage concurrentiel de la Suisse dans le domaine de la formation. Pour pallier la pénurie de main-d’œuvre, il s’agira de faire en sorte que le système de formation tienne mieux compte et de façon plus dynamique des besoins du marché.

Signification de l’indicateur: Après la scolarité obligatoire, la plupart des jeunes passent au degré secondaire II. L'obtention d'un diplôme de ce degré permet d'accéder au niveau de formation supérieur, mais aussi d'acquérir les qualifications requises pour entrer dans la vie active. Le degré secondaire II comprend des filières professionnelles (formation professionnelle initiale) et des filières de formation générale (écoles de maturité gymnasiale et écoles de culture générale).
Cet indicateur donne la part des jeunes adultes de 25 ans maximum issus de l’école obligatoire qui ont acquis, pendant l'année considérée, une première certification du degré secondaire II en Suisse.

Objectif quantifiableDans le système de formation perméable et de haute qualité, la formation professionnelle et la culture générale sont renforcées, elles qui sont des piliers importants de l’encouragement d’une relève qualifiée. Le taux de diplômés du degré secondaire II augmente, et le taux de chômage des jeunes reste à un niveau bas en comparaison internationale.

Commentaire

En 2018, 90,4% des jeunes adultes de 25 ans maximum ont acquis une certification du degré secondaire II. Le taux était légèrement plus élevé chez les femmes que chez les hommes. Le degré secondaire II comprend les certificats de la filière professionnelle et ceux de la filière générale. Les hommes obtiennent plus souvent un certificat de formation professionnelle, les femmes un certificat de formation générale.

L'obtention d'un certificat du degré secondaire II est une condition minimum pour qui veut mettre toutes les chances de son côté sur le marché du travail. Sur ce marché, les perspectives sont en effet limitées pour les personnes sans formation postobligatoire. En 2019, celles-ci représentaient 11% de la population de 15 à 64 ans. Leur part a baissé ces dix dernières années.

Un certificat du degré secondaire II permet d’accéder au degré tertiaire. Sur l'ensemble des personnes qui en ont obtenu un en 2013, 49,2% ont commencé une formation au degré tertiaire dans les cinq années qui ont suivi. Parmi les personnes ayant commencé une formation au degré tertiaire, la part de celles ayant suivi une formation générale au degré secondaire II (maturité gymnasiale ou certificat d’une école de culture générale) était presque trois fois plus élevée que celle des personnes ayant suivi une formation professionnelle initiale (certificat fédéral de capacité, attestation fédérale de formation professionnelle, maturité professionnelle).


Tableaux

Méthodologie

Cet indicateur donne la proportion, parmi les jeunes adultes de 25 ans au maximum issus de l’école obligatoire, de ceux qui ont obtenu en Suisse un premier titre du degré secondaire II durant l'année de référence. Un tel titre peut être un certificat fédéral de capacité (CFC), une attestation fédérale de formation professionnelle (AFP), un certificat de maturité gymnasiale ou un certificat d’une école de culture générale. L’indicateur tient compte également des titres décernés par les écoles internationales en Suisse, conformément à la statistique des diplômes (SBA).

L’indicateur est calculé comme un taux net en cumulant, pour toutes les cohortes d’âge considérées, les pourcentages de personnes diplômées par rapport à la population de référence du même âge. Pour améliorer la stabilité des résultats, on a calculé une moyenne mobile sur trois ans.  Le taux pour l’année X correspond à la moyenne des taux des années X-1, X et X+1.

La population de référence comprend toutes les personnes qui étaient domiciliées en Suisse au terme de leur scolarité obligatoire.   Ne sont pas considérés les frontaliers ni les personnes arrivées en Suisse récemment et après avoir achevé leur scolarité obligatoire. Les jeunes qui ont quitté notre pays avant d’obtenir un certificat du degré secondaire II ne sont pas non plus pris en considération.

La formation élémentaire, le préapprentissage et les formations transitoires ne sont pas pris en compte. La maturité professionnelle n'est pas non plus considérée, car il s'agit d'un deuxième titre (obtenu après le certificat fédéral de capacité ou en parallèle).

Le taux de première certification au degré secondaire II est publié annuellement par l’Office fédéral de la statistique (OFS) dans le cadre du projet d’«analyses longitudinales dans le domaine de la formation» (LABB). Les données sur la population de référence proviennent de la statistique de la population et des ménages (STATPOP).

Définitions

Sources

Enquêtes

Contact

Office fédéral de la statistique Section Environnement, développement durable, territoire
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiken/querschnittsthemen/monitoring-legislaturplanung/alle-indikatoren/leitline-1-wohlstand/abschlussquote-sek-ii.html