Festivals de films, cinémas, home cinema

Presque tout le monde regarde des films – indépendamment de l’âge, du domicile ou de la situation financière –, mais la fréquence et le canal choisi varient parfois considérablement. Un changement majeur est en train de se produire dans le domaine du visionnage privé de films, en faveur de la vidéo à la demande (VoD).

Fréquentation des festivals de films

Essentiels pour l’industrie cinématographique, les festivals de films offrent aux cinéastes une plateforme pour leurs œuvres. Cependant, avec 15%, leur portée au sein de la population est plutôt limitée aux cinéphiles et aux résidents. Par rapport à 2014, on note une augmentation de pas moins de 5 points de pourcentage.

Les 30 à 44 ans ont le plus contribué à l’accroissement du succès des festivals en 2019 (+8 points de pourcentage par rapport à 2014). En Suisse italienne, avec 24%, les festivals de films atteignent une très grande part de la population – la notoriété et la dimension du Locarno Film Festival y sont certainement pour quelque chose.

Fréquentation des cinémas

Pas moins de deux tiers de la population suisse sont allés au cinéma en 2019, comme en 2014. Parmi les moins de 30 ans, il s’agit même de 90%, aussi en 2019, même s’ils s’y sont rendus un peu moins souvent qu’en 2014. Atteignant 70% des personnes interrogées, c’est en Suisse romande que le cinéma est le plus populaire.

Parmi les personnes qui n’ont aucune peine à joindre les deux bouts, 70% vont au cinéma – une part qui descend à 52% pour ceux rencontrant des problèmes financiers de taille. Souvent lié à la situation financière, le niveau de formation joue aussi un rôle.

Visionner des films en privé

La grande majorité de la population suisse (87%) regarde des films à la télévision, et 66% le font souvent, à savoir au moins une fois par semaine. Même s’ils ont diminué par rapport à 2014 (91% au total, 74% souvent), ces deux chiffres montrent le rôle important que joue la télévision pour les films.

Depuis 2014, l’utilisation de supports audiovisuels (DVD, Blu-ray) a diminué de 16 points de pourcentage, mais près de la moitié de la population y recourt encore pour regarder des films. L’utilisation d’offres payantes de VoD (vidéo à la demande) a augmenté de 8 points de pourcentage depuis 2014. Avec 36%, elle devance le streaming gratuit et le téléchargement gratuit de films en ligne (33%, comme en 2014).

Les films touchent davantage les jeunes, c’est encore plus vrai dès lors qu’on y inclut les 30 à 44 ans. La télévision linéaire est le seul canal de diffusion de films que les moins de 45 ans utilisent moins que la moyenne.

Utilisation offres vidéo à la demande (VoD)

Plus d’un tiers de la population déclare utiliser des services de vidéo à la demande (VoD) par abonnement. Il s’agit du canal de diffusion dépassant le plus la moyenne parmi les jeunes. Bien que disponibles en tout lieu, les services de VoD par abonnement ne sont pas utilisés partout avec la même fréquence. Dans les centres urbains, leur utilisation pour regarder des films (39%) et des séries (34%) est de 7 points de pourcentage supérieure à celle des régions rurales.

Les plateformes offrent souvent une grande variété de films en location en VoD. Dans beaucoup de cas, la location ne nécessite pas de frais de base mensuels. Un cinquième de la population recourt à une telle offre. Son utilisation est ainsi sensiblement inférieure à celle de la vidéo à la demande par abonnement. Seuls 8% de la population déclarent louer une série par exemple.

Avec 15%, l’acquisition numérique de films en VoD n’est que peu répandue, comme celle des séries (9%).

Utilisation d’offres de la vidéo à la demande (VoD)
  Part de la population (2019)
Films par abonnement VoD 37%
Séries par abonnement VoD 32%
Location VoD de films 21%
Location VoD de séries 8%
Acquisition VoD de films 15%
Acquisition VoD de séries 9%

La VoD à la maison ou en déplacement

Regarder ses films et ses séries en tout lieu et à toute heure est devenu possible grâce aux appareils mobiles et aux abonnements Internet forfaitaires: 22% l’ont fait en 2019. Cette offre est très sollicitée par les jeunes puisque 47% des moins de 30 ans déclarent utiliser la VoD en déplacement. Mais davantage de personnes regardent des films et des séries en VoD à la maison (39%), y compris chez les jeunes (69%).

Films et séries suisses en VoD

Pas moins de 18% de la population déclarent avoir vu au moins un film suisse sur une plateforme VoD au cours de l’année écoulée. Selon la statistique du film et du cinéma de l’OFS, la part de marché (calculée sur les entrées) des films suisses pour 2019 s’élève à 7% (ou à 8% compte tenu des coproductions minoritaires). En comparaison, l’intérêt pour les films suisses sur VoD s’avère donc étonnamment élevé.

Avec 11%, les séries suisses sont un peu en retrait par rapport aux films suisses. L’effet de l’âge semble être moins important pour les séries suisses en VoD que pour les films.

 

La Statistique suisse du film et du cinéma

La statistique du film et du cinéma de l'OFS décrit depuis des décennies le paysage cinématographique suisse, avec des chiffres sur l'infrastructure de cinémas, l'offre cinématographique, les entrées de cinéma et le cinéma suisse:

Aller vers la Statistique du film et du cinéma

Informations supplémentaires

Tableaux

Graphiques

Publications

Communiqués de presse

Bases statistiques et enquêtes

Contact

Office fédéral de la statistique Section Politique, culture et médias
Espace de l'Europe 10
2010 Neuchâtel
Suisse
Tél.
+41 58 463 61 58

Du lundi au vendredi
09h00-12h00 et 14h00-16h00

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiken/kultur-medien-informationsgesellschaft-sport/kultur/kulturverhalten/kino-heimkino.html