Dynamique de la population active: entrées et sorties, migrations

Les comptes globaux du marché du travail (CMT) permettent de saisir la dynamique de celui-ci en mettant en évidence les transitions individuelles entre activité professionnelle, chômage et non-activité. Les CMT couvrent également les mouvements migratoires. Ils établissent ainsi un lien entre les statistiques du marché du travail et la statistique démographique.

Comptes globaux du marché du travail 2019

En 2019, la population active a progressé de 0,2% en Suisse, passant de 5,319 millions de personnes au début de l’année à 5,332 millions de personnes à la fin de l’année 2019. La progression est plus prononcée chez les femmes (+0,4%, de 2,438 à 2,449 millions) que chez les hommes (+0,1%, de 2,881 à 2,883 millions).

Bilan de la population active1), en milliers (concept intérieur)
  2015 2016 2017 20184)r 2019
Total
  Personnes actives au 1er janvier 5 104 5 194 5 237 5 273 5 319
 + Entrées dans la vie active2)  303  294  288  287  270
 - Sorties de la vie active3)  267  281  285  279  295
 + Immigrations d'actifs  159  147  147  162  159
 - Emigrations d'actifs  105  117  119  125  121
 = Personnes actives au 31 déc. 5 194 5 237 5 268 5 319 5 332
  Personnes actives au 1er janvier 2 766 2 814 2 833 2 859 2 881
 + Entrées dans la vie active2)  145  134  137  136  119
 - Sorties de la vie active3)  127  129  138  133  139
 + Immigrations d'actifs  99  90  98  97  99
 - Emigrations d'actifs  69  75  74  79  77
 = Personnes actives au 31 déc. 2 814 2 833 2 856 2 881 2 883
  Personnes actives au 1er janvier 2 338 2 380 2 404 2 414 2 438
 + Entrées dans la vie active2)  158  161  151  152  151
 - Sorties de la vie active3)  141  152  147  146  156
 + Immigrations d'actifs  61  58  49  65  60
 - Emigrations d'actifs  36  42  46  46  44
 = Personnes actives au 31 déc. 2 380 2 404 2 412 2 438 2 449
1) La population présentée ici est composée de la population résidante permanente et non permanente. Les frontaliers nouvellement actifs en Suisse sont comptabilisés dans les immigrations et ceux ayant cessé leur activité en Suisse dans les émigrations.
2) Personnes qui, du statut de "non-actives" en début d'année, passent au statut d' "actives" en fin d'année.
3) Personnes qui, du statut d' "actives" en début d'année, passent au statut de "non-actives" en fin d'année et personnes actives décédées.
4) La différence entre les personnes actives au 31 décembre de l’année précédente et au 1er janvier s’explique par les valeurs révisées des sources statistiques.
r: valeurs révisées
Source: OFS - Comptes globaux du marché du travail (CMT)

Evolution du solde migratoire

En 2019, le solde migratoire des actifs s’établit à 38'000 personnes. L’évolution du solde migratoire ces dix dernières années reflète une immigration soutenue des étrangers. Entre 2009 et 2019, le nombre de travailleurs étrangers immigrant en Suisse a toujours excédé le nombre de ceux qui quittent le pays. Leur solde migratoire s’établit à 43’000 personnes en 2019. Les Suisses par contre se caractérisent par un solde négatif (-6'000).

Informations supplémentaires

Tableaux

Communiqués de presse

Publications

Bases statistiques et enquêtes

Contact

Office fédéral de la statistique Section Travail et vie active
Espace de l'Europe 10
CH-2010 Neuchâtel
Suisse
Tél.
+41 58 463 64 00

Du lundi au vendredi
9h00-11h30 et 14h00-16h00

Contact

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/statistiken/arbeit-erwerb/erwerbstaetigkeit-arbeitszeit/erwerbspersonen/eintritte-austritte-erwerbsbevoelkerung.html