29.09.2020 - Nouvelles informations statistiques

Indicateurs de l'égalité entre femmes et hommes 3/2020

De plus en plus de femmes commencent des études de niveau tertiaire. En 2019, elles représentaient 53,6% des entrées dans les hautes écoles universitaires. En 1980, leur part était de 38,7%, soit une augmentation d'environ 15 points de pourcentage en 40 ans. Une forte augmentation de la proportion des femmes est observée tout particulièrement dans les domaines d’études du droit (+29,1 points de pourcentage, pour atteindre 64,2%), de la médecine et de la pharmacie (+26,5 points de pourcentage, pour atteindre 67,3%), des sciences techniques (+20,1 points de pourcentage, pour atteindre 31,0%) et des sciences exactes et naturelles (+18,3 points de pourcentage, pour atteindre 43,3%).

En 2019, les femmes représentaient un bon tiers (36,4%) des entrées dans les hautes écoles spécialisées. Dans les domaines d’études de la chimie et des sciences de la vie (49,9%), de l’économie et des services (48,2%) ainsi que de l’agriculture et de l’économie forestière (44,2%), près de la moitié des entrées en 2019 étaient attribuables à des étudiantes. Avec l'architecture, la construction et la planification, ce sont les domaines d’études où le nombre de femmes a le plus augmenté depuis l'introduction des hautes écoles spécialisées en 1997: chimie et sciences de la vie (+30,9 points de pourcentage), agriculture et économie forestière (+23,3 points de pourcentage), architecture, construction et planification (+18,3 points de pourcentage, proportion de femmes en 2019: 32,4%) et économie et services (+18,1 points de pourcentage).

Un nombre nettement plus important de jeunes femmes choisit désormais d'étudier dans des domaines qui étaient auparavant principalement choisis par les jeunes hommes.

Thème Situation économique et sociale de la population

Documents liés




https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/actualites/quoi-de-neuf.gnpdetail.2020-0195.html