Communiqué de presse

Statistique structurelle des entreprises 2016 La barre des 600 000 entreprises a été dépassée pour la première fois en Suisse

Ce document existe également dans une version plus récente. Veuillez suivre le lien suivant:
L'emploi a progressé dans tous les secteurs économiques en 2017

Neuchâtel, 23 août 2018 (OFS) - Près de 602 000 entreprises ont été recensées en 2016 sur le territoire helvétique. Par rapport à l'année précédente, cela représente une hausse de 4539 entités (+0,8%). L'évolution de l'emploi (+0,8%) confirme ce dynamisme. Tout comme en 2015, la croissance provient des activités de services qui ont plus que compensé les tassements observés dans les activités industrielles et agricoles. Ce sont là les derniers résultats de la statistique structurelle des entreprises (STATENT) de l'Office fédéral de la statistique (OFS).

En 2016, près de 76% des 602 000 entreprises recensées en Suisse ont exercé une activité principale dans le secteur tertiaire (services). Le secteur secondaire (industrie, arts et métiers) a rassemblé un peu plus de 15% alors que les entreprises actives dans le secteur primaire (agriculture, sylviculture et pêche) ont représenté moins de 10% du total des entreprises suisses. Le poids du secteur tertiaire s'est encore renforcé par rapport à l'année précédente.

Le poids de la santé humaine

Au niveau des branches, on note une prépondérance des entreprises actives dans les « Activités pour la santé humaine ». En effet, avec environ 10% du total, c'est la branche qui regroupe le plus grand nombre d'entreprises en Suisse. Les branches « Autres activités de service » et « Travaux de construction spécialisés » viennent ensuite avec des parts relatives respectivement de 8,4% et 6,5%. Sur le plan des emplois, les branches qui comptent le plus grand nombre de personnes sont: l'« Administration publique » (8,6%), les « Activités pour la santé humaine » (7,8%) et le « Commerce de détail » (6,7% du total des emplois).

Après conversion (lire encadré ci-dessous sur la nouvelle méthode), les 5,1 millions d'emplois représentent environ 4 millions d'emplois en équivalents plein temps (EPT). Cette différence entre le nombre d'emplois et le nombre d'équivalents plein temps indique que notre économie offre un nombre relativement élevé de places de travail à temps partiel.

Au total, entre 2015 et 2016, quelque 4500 entreprises supplémentaires ont été recensées (+0,8%). Dans le même laps de temps, les emplois ont augmenté de 41 400 (+0,8%). Les plus fortes progressions sont dues aux activités du secteur des services, où le nombre d'entreprises et d'emplois augmentent (+1,3% chacun). A l'inverse, on observe un recul dans les secteurs primaire et secondaire.

La majorité de l'emploi dans un petit nombre d'entreprises

En Suisse, neuf entreprises sur dix occupent moins de dix personnes. En outre, environ 8% des entreprises comptent entre 10 et 49 postes de travail, alors que seulement 2% des entreprises emploient 50 personnes et plus.

Si on prend l'emploi comme référence, on constate que les entreprises de plus de 50 emplois regroupent la majorité des postes. En 2016, en dépit de leur petit nombre (environ 12 000), cette catégorie d'entreprises a occupé 56,7% du total des emplois. Les entreprises de moins de 10 personnes ont employé près d'un quart du total des emplois tandis que les entreprises dans la classe intermédiaire (10 à 50 emplois) en ont disposé d'un cinquième.

Un cinquième des établissements dans l'Espace Mitteland

Les 602 000 entreprises dont il est question plus haut opèrent sur le territoire national à travers quelques 680 000 établissements, où travaillent plus de cinq millions de personnes. L'Espace Mitteland est la région où l'on comptabilise le plus grand nombre d'établissements (20,6%) et d'emplois (20,9%). La Région lémanique arrive en seconde position des lieux de travail (18,8% des établissements) et en troisième pour les places de travail (18,7% des emplois).

L'analyse à l'échelle des cantons montre que Zurich totalise plus d'un million d'emplois, ce qui en fait le canton avec le plus grand nombre de places de travail. Il est suivi par les cantons de Berne et Vaud, avec respectivement 633 000 et 438 000 emplois. À l'inverse, on dénombre les plus petits nombres d'emplois dans les établissements des cantons de Glaris (22 000), Uri (18 000) et Appenzell Rhodes-Intérieures (8900 emplois).

Vous trouverez des informations complémentaires sous forme de tableaux dans le document PDF ci-dessous.


 

Télécharger communiqué de presse

La barre des 600 000 entreprises a été dépassée pour la première fois en Suisse
(PDF, 6 pages, 191 kB)


Autres langues


Documents associés

Statistique structurelle des entreprises STATENT 2016


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/actualites/quoi-de-neuf.assetdetail.5827377.html