Communiqué de presse

Statistique policière de la criminalité 2017 Nouvelle baisse des infractions enregistrées par la police en 2017

Neuchâtel, 26 mars 2018 (OFS) - En 2017, le nombre d'infractions connues et enregistrées par la police s'est contracté dans la plupart des domaines de la statistique policière de la criminalité (SPC). Globalement, le nombre d'infractions ne cesse de baisser depuis 2012, même si l'année 2017 a par exemple été marquée par une recrudescence des menaces contre les fonctionnaires, selon les résultats de l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Cette année 2017 se distingue par de nouvelles baisses des infractions recensées par la police, selon le Code pénal, la loi sur les stupéfiants et la loi sur les étrangers. Les cambriolages représentés par les vols par effraction et introduction clandestine ont à nouveau diminué. Par contre, et après sept années de baisse consécutive, les prévenus mineurs connaissent une augmentation.

Toujours moins de vols

Une tendance à la baisse concerne presque l'ensemble des catégories de vol. En 2017, les cambriolages représentés par les vols par effraction et introduction clandestine sont, en Suisse, au nombre de 4,9 pour 1000 habitants ou 113 cambriolages par jour. En 2012, cette dernière valeur était de 202.

Cette année 2017 note le passage des 3000 infractions de violence ou menace envers les fonctionnaires enregistrées par les polices, soit plus de huit par jour. Bien qu'il s'agisse de la valeur la plus élevée depuis la révision de la statistique en 2009, ces augmentations peuvent dépendre de politique cantonale plus restrictive en la matière.

Moins de jeunes adultes prévenus mais plus de mineurs

Le nombre de prévenus mineurs d'infractions au Code pénal a, après 7 années de recul, augmenté de 8,3% en 2017. Cette tendance n'est pas suivie par le nombre de jeunes adultes prévenus (18 à 24 ans) qui a quant à lui diminué de 3,2%. Du côté des adultes de 25 ans et plus, il n'y a pas de modification avec l'année 2016.

En ce qui concerne le statut de séjour des prévenus, les résidents (suisses ou étrangers) représentent près de 79% de l'ensemble des prévenus et n'ont augmenté que de 0,8%. En comparaison, entre 2015 et 2016, la population résidante permanente a augmenté de 1,1%. Du côté des prévenus étrangers ne résidant pas en Suisse, une baisse de près de cinq pour cent est à retenir.


 

Télécharger communiqué de presse

Nouvelle baisse des infractions enregistrées par la police en 2017
(PDF, 3 pages, 97 kB)


Autres langues


Documents associés

Statistique policière de la criminalité 2017


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/actualites/quoi-de-neuf.assetdetail.4842683.html