Communiqué de presse

Homicides selon la statistique policière de la criminalité entre 2009 et 2016 Baisse de près de 40% des décès par homicides depuis 2004

Neuchâtel, 22 janvier 2018 (OFS) - Selon la statistique policière de la criminalité (SPC), en moyenne 49 personnes ont été tuées chaque année entre 2009 et 2016, soit 38% de moins que pendant les années 2000 à 2004, qui avaient déjà fait l'objet d'une telle recherche. Le nombre de victimes de tentatives d'homicides s'élève à 172 par année, ce qui représente une augmentation de 24% par rapport aux années 2000 à 2004. Au moins six victimes sur dix connaissaient leur agresseur. Les armes à feu sont moins utilisées.

L'Office fédéral de la statistique (OFS) a réalisé avec le soutien du Bureau fédéral de l'égalité entre femmes et hommes (BFEG) une étude sur les homicides enregistrés par la police en Suisse durant ces dernières années. Cette publication donne suite à une enquête spéciale réalisée entre 2000 et 2004, également soutenue par le BFEG. Elle permet donc de suivre l'évolution du phénomène.

Moins d'armes à feu

La proportion de victimes attaquées au moyen d'une arme à feu s'est considérablement réduite entre les années 2000-2004 et 2009-2016, passant de 34 à 20%. L'arme à feu est l'instrument qui laisse le moins de chance de survie à la victime.

Une majorité de victimes connaissait son agresseur

34% des victimes partageaient un lien de parenté ou de couple avec le prévenu (relation domestique), 26% des victimes connaissaient l'auteur sans partager une relation domestique avec lui (voisin, collègue de travail par exemple), pour 27% des victimes l'auteur était un inconnu et pour le reste l'information n'est pas disponible (pas d'indication ou l'auteur n'a pas été identifié). Le risque d'être victime d'une connaissance ou d'un proche est plus important que le risque d'être attaqué par un inconnu, puisqu'au moins 60% des victimes connaissaient leur agresseur (au moins 75% lorsque l'homicide est consommé).

Sphère domestique: 25 morts par an dans les ménages

En moyenne, chaque année 25 victimes d'homicides consommés et 50 victimes de tentatives d'homicide partageaient une relation domestique avec l'auteur. Le nombre d'homicides consommés et tentés au sein de la sphère domestique a diminué par rapport aux années précédentes. Ce sont les femmes qui sont majoritairement victimes d'homicides, lesquels sont généralement perpétrés par un homme. Les victimes et auteurs sont âgés respectivement de 40 et 41 ans en moyenne. Quelques très jeunes victimes sont recensées dans le cadre d'homicides commis par des parents envers leur propre enfant.

Hors sphère domestique: 19 personnes tuées chaque année

Chaque année, 19 victimes d'homicides consommés et 98 victimes de tentatives d'homicides ont été prises pour cible par une connaissance (hors relation domestique) ou un inconnu. En comparaison avec les années 2000 à 2004, cela représente une légère augmentation du nombre moyen d'homicides, mais le nombre de décès a cependant diminué. En dehors du domaine domestique, la grande majorité des victimes et des auteurs sont de sexe masculin. Les auteurs sont en moyenne plus jeunes (30 ans) que leur victime (35 ans).

Davantage d'antécédents chez les auteurs s'étant attaqués à un inconnu

Plus l'auteur de l'homicide est proche de sa victime, moins il aura tendance à être connu de la police: 39% des auteurs ayant commis un homicide contre un inconnu étaient déjà enregistrés par la police pour une infraction au Code Pénal dans les deux ans précédant le crime, contre 21% des auteurs d'homicides dans la sphère domestique. Dans le cadre d'homicides entre (ex-)partenaires, seul un couple sur dix était déjà enregistré pour violence conjugale.

Vous trouverez des informations complémentaires sous forme de tableaux et de graphiques dans le document PDF ci-dessous.


 

Télécharger communiqué de presse

Baisse de près de 40% des décès par homicides depuis 2004
(PDF, 3 pages, 100 kB)


Autres langues


Documents associés

Homicides enregistrés par la police 2009-2016: Dans la sphère domestique et hors de la sphère domestique


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/actualites/quoi-de-neuf.assetdetail.4262005.html