Communiqué de presse

Formation continue 2015/2016 La formation continue progresse légèrement dans la population et les entreprises

Neuchâtel, 30.10.2017 (OFS) - 63% de la population a suivi une formation continue en 2016. C'est 5% de plus qu'en 2011, année du dernier relevé. Le pourcentage des entreprises qui soutiennent la formation continue de leurs employés atteint 89% (+6%). Cependant, la part des employés soutenus par leur employeur pour suivre une formation continue n'a pratiquement pas changé (44%, contre 43% en 2011). Ces résultats ressortent du microrecensement formation de base et formation continue et de l'enquête sur la formation continue dans les entreprises 2016, réalisé par l'Office fédéral de la statistique (OFS).

La participation à la formation continue a légèrement progressé de 2011 à 2016, passant de 58% à 63% de la population résidante âgée de 15 à 75 ans. En 2016, les personnes qui ont suivi une formation continue (cours, séminaires, ateliers, congrès ou formations au lieu de travail) l'ont fait avant tout pour des raisons professionnelles: 33,6% de la population de 15 à 75 ans s'est formée exclusivement dans un but professionnel, 13,1% exclusivement dans un but extra-professionnel et 15,7% dans un but aussi bien professionnel qu'extra-professionnel.

Les formations continues suivies dans un but professionnel concernaient principalement les domaines «économie et travail» (30%), «science et technique» (20%) et «santé» (16%). Celles visant un but extra-professionnel étaient avant tout axées sur les domaines «sport, art, activités créatrices» (35%), «langues» (13%) et «sciences et techniques» (12%).

Rôle du statut sur le marché du travail et du niveau de formation

L'intégration sur le marché du travail et le niveau de formation influent positivement sur la participation à la formation continue. Le taux de participation atteint 71% chez les personnes actives occupées, contre 57% chez les personnes au chômage (selon la définition du Bureau international du travail) et 37% chez les personnes non actives. Le taux de participation à la formation continue augmente avec le niveau de formation: il atteint 81% chez les titulaires d'un diplôme de degré tertiaire, contre seulement 40% chez les personnes sans formation postobligatoire.

La participation à la formation continue varie selon la taille de l'entreprise et la branche d'activité

L'enquête sur la formation continue dans les entreprises de 2016 portait sur le soutien apporté par les entreprises à la formation continue (année de référence: 2015). Quelque 89% des entreprises ont soutenu en 2015 la formation continue de leur personnel. Le taux était de 83% en 2011, année du précédent relevé. En moyenne, 44% des employés ont bénéficié d'un soutien à la formation continue. Ce chiffre est stable par rapport à 2011 (43%).

Le soutien à la formation continue est significativement plus marqué dans les entreprises comptant 250 emplois ou plus que dans les petites et moyennes entreprises. La participation à la formation continue varie par ailleurs fortement selon les domaines économiques. La part des employés ayant participé à au moins un cours de formation continue soutenu par l'entreprise était de 70% dans le domaine des transports et de l'entreposage et de 68% dans celui de la production et de la distribution d'énergie. Les taux de participation sont nettement plus faibles dans l'hôtellerie et la restauration (24%), le secteur immobilier (27%) et les services administratifs et de soutien (27%).

Investir en temps et en argent dans la formation continue

Les entreprises ont investi en 2015 en moyenne 0,8% de leurs dépenses de personnel dans la formation continue. Ce taux correspond également à la part du temps de travail consacré à cette dernière. Les chiffres varient cependant selon les domaines économiques: les investissements dans la formation continue ont dépassé la moyenne dans les domaines «production et distribution d'énergie» (1,1%), «activités spécialisées, scientifiques et techniques» (1,1%) et «transports et entreposage» (1,7%). Ils ont été les plus faibles dans l'hôtellerie et la restauration (0,4%).

La part du temps de travail qui est consacrée à la formation continue professionnelle est la plus faible dans les industries extractives (0,3%), dans l'hôtellerie et la restauration (0,3%) et dans la production et la distribution d'eau (0,4%). Le domaine «activités spécialisées, scientifiques et techniques» est celui où la part du temps de travail consacré à la formation continue est la plus grande (1,6%).

Vous trouverez des informations complémentaires sous forme de tableaux et de graphiques dans le document PDF ci-dessous.


 

Télécharger communiqué de presse

La formation continue progresse légèrement dans la population et les entreprises
(PDF, 8 pages, 198 kB)


Autres langues


Documents associés

Formation continue en Suisse en 2016: Chiffres clés


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/actualites/quoi-de-neuf.assetdetail.3742309.html