Communiqué de presse

Hébergement touristique durant la saison d'été 2022 Augmentation de 21,9% des nuitées dans l'hôtellerie suisse au cours de la saison d'été 2022

Ce document existe également dans une version plus récente. Veuillez suivre le lien suivant:
Nouveau record de nuitées dans l'hôtellerie suisse au cours de la saison d'hiver 2023/2024

05.12.2022 - L’hôtellerie en Suisse a enregistré 22,4 millions de nuitées au cours de la saison d’été (de mai à octobre 2022). En comparaison avec la même période de l’année précédente, les nuitées ont augmenté de 21,9% (+4,0 millions de nuitées). Avec un total de 10,4 millions de nuitées, la demande étrangère a augmenté de 84,6% (+4,8 millions). Quant à la demande indigène, elle a diminué de 6,0% (−762 000) et a atteint 11,9 millions d’unités. Tels sont les résultats provisoires de l’Office fédéral de la statistique (OFS).

Au cours de la saison d’été (mai à octobre) 2022, la demande est restée positive par rapport aux mêmes mois de l’an dernier. Les plus fortes croissances sont observées en juin (+57,3%) et en mai (+37,5%). Sur les 30 dernières années, la saison d’été 2022 affiche le 2e meilleur résultat après l’année 2019. Les mois de septembre et octobre sont même les plus forts en termes de nuitées depuis 1992. En excluant 2019, les mois de juillet et août connaissent également un nombre record de nuitées sur les 3 dernières décennies. À titre comparatif, la saison d’été 2022 présente une baisse des nuitées de 1,3% par rapport à la même période de 2019 (période pré-Covid-19).

Baisse de la demande indigène 

Lors de la saison d’été 2022, les nuitées indigènes ont baissé de 6,0% (par rapport à la même période de 2021) pour atteindre 11,9 millions de nuitées. Ce recul s’explique par le niveau historiquement haut de la demande de la clientèle suisse en 2021. En 2022, la demande indigène est négative tous les mois de la saison d’été, excepté le mois de juin qui affiche une augmentation de 6,9%. Le mois d’août a connu la plus grande baisse relative et absolue des nuitées indigènes (−13,5%/−349 000). Les mois de mai (−7,8%), juillet (−8,4%) ainsi que septembre (−4,4%) et octobre (−4,9%) connaissent également une baisse des nuitées par rapport à 2021 mais moins prononcée. Par contre, comparée à la saison d’été avant le Covid-19 en 2019, la hausse se monte à 21,3%.

Forte reprise de la demande étrangère 

Lors de la saison d’été 2022, la demande étrangère a fortement progressé (+84,6%) par rapport à la même période de 2021. Tous les mois de cette période connaissent de fortes augmentations de nuitées; pour les mois de mai et de juin, elles sont particulièrement importantes (+250,7%, respectivement +240,1%). Ceci s’explique par la demande étrangère encore particulièrement basse une année auparavant. Malgré ces hausses, la saison d’été 2022 présente un recul de nuitées de 18,6% par rapport à celle de 2019.

Au niveau de la provenance des hôtes, la demande pendant la saison d’été a été fortement positive pour tous les continents par rapport aux mêmes mois de 2021. La clientèle européenne a augmenté de 1,9 million de nuitées (+41,9%). Avec une augmentation de 501 000 nuitées (+248,2%), la clientèle du Royaume-Uni a connu la plus forte progression de ce continent. Il est suivi par l’Allemagne (+378 000/+21,3%) et la France (+ 144 000/+24,6%). Les continents américain (+1,5 million de nuitées/+256,5%) et asiatique (+1,2 million/+221,3%) ont également connu de fortes poussées. Au sein du continent américain, ce sont les hôtes des États-Unis qui enregistrent la plus forte croissance absolue de nuitées (+1,2 million/+273,7%). Les pays du Golfe (+287 000/+84,3%) et l’Inde (+225 000/+466,4%) affichent les plus grandes hausses absolues des pays asiatiques. Toutefois, la demande en 2022 de ces trois continents est encore bien en-dessous des valeurs de 2019: les baisses de nuitées atteignent 52,0% pour l’Asie, 5,1% pour l’Amérique et 3,0% pour l’Europe.

Hausse des nuitées dans la plupart des régions touristiques

Au cours de la saison d’été 2022, dix régions touristiques sur treize connaissent une hausse des nuitées par rapport à la même période de l’année précédente. Les progressions varient de +1,3% pour la Suisse orientale à +81,6% pour la Région zurichoise. De toutes les régions touristiques, le Tessin a connu la plus forte chute de nuitées (−14,9%). Il est suivi de Jura & Trois-Lacs (−3,3%) et des Grisons (−3,0%). 

La demande indigène entre mai et octobre 2022 était en baisse dans huit régions touristiques sur treize en comparaison avec 2021. Le Tessin a connu la plus importante baisse de fréquentation de la clientèle suisse (−31,0%), suivi des Grisons (−16,5%) et du Valais (−13,7%) par rapport aux mêmes mois de 2021. De son côté, la Région zurichoise (+48,5%) connait la plus forte progression relative. En comparaison avec la même période de 2019, la demande indigène est en hausse dans toutes les régions touristiques, allant de +13,3% pour la Région Argovie et Soleure à +31,7% pour la Région Berne. Pour la demande étrangère, les nuitées sont en forte croissance dans toutes les régions touristiques par rapport à 2021. La Région Berne arrive en tête avec un bond de 122,3%. 

Vous trouverez des informations complémentaires dans le document PDF ci-dessous.


 

Télécharger communiqué de presse

Augmentation de 21,9% des nuitées dans l'hôtellerie suisse au cours de la saison d'été 2022
(PDF, 6 pages, 329 kB)


Autres langues


Documents associés

Hébergement touristique durant la saison d'été 2022


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home/actualites/communiques-presse.assetdetail.23786901.html