Communiqué de presse

Participation des femmes au marché du travail 2010-2019 Participation des femmes au marché du travail et leur niveau de qualification: forte progression entre 2010 et 2019

27.11.2020 - Le taux de femmes actives occupées s’est nettement accru entre 2010 et 2019, passant de 56,9% à 60,0%. L’accroissement s’est surtout fait sentir chez les femmes âgées de 55 à 64 ans et les mères dont l’enfant le plus jeune a moins de 7 ans. En 2019, 50,1% des femmes actives occupées exerçaient une profession hautement qualifiée, soit une augmentation de 8,8 points de pourcentage par rapport à 2010. La tendance à la hausse du nombre de femmes hautement qualifiées est également perceptible en Europe (UE et AELE). Ce sont là quelques résultats tirés de la publication Participation des femmes au marché du travail de 2010 à 2019, diffusée par l’Office fédéral de la statistique (OFS).

Avec une progression de plus de 3 points de pourcentage entre 2010 et 2019, le taux de femmes actives occupées âgées de 15 ans ou plus a atteint pour la première fois la barre des 60% en Suisse. L’accroissement a dépassé la moyenne chez les femmes de 55 à 64 ans (+9,6 points de pourcentage à 66,6%) et chez celles âgées de 25 à 39 ans (+6,3 points à 83,5%). Chez les mères dont l’enfant le plus jeune a moins de 7 ans, le taux d’actives occupées a également enregistré une nette hausse, augmentant de 10,3 points de pourcentage pour se situer à 74,8% (+4,8 points à 81,7% chez les mères dont l’enfant le plus jeune a entre 7 et 14 ans). 

Taux de femmes actives occupées: la Suisse deuxième au niveau européen

En Europe (UE et AELE), c’est l’Islande qui affiche le taux d’actives occupées le plus élevé parmi les femmes de 15 à 64 ans (81,9%). La Suisse arrive en deuxième position (76,3%), soit à un niveau nettement supérieur à la moyenne européenne (UE-28: 64,1%). En ce qui concerne les pays voisins, ce taux s’avère aussi relativement élevé en Allemagne (72,8%) et en Autriche (69,2%), tandis que l’Italie présente la deuxième valeur la plus faible (50,1%). En France, le taux de femmes actives occupées se situait à 62,4% en 2019. 

Nettement plus de femmes actives occupées hautement qualifiées

Durant la période étudiée, la part des femmes actives occupées hautement qualifiées s’est accrue de 8,8 points de pourcentage en Suisse pour atteindre 50,1%. Sont considérés comme hautement qualifiées selon la Classification internationale type des professions (CITP), les grands groupes de professions suivants: directrices, cadres de direction et gérantes, professions intellectuelles et scientifiques et professions intermédiaires. En moyenne, l’Europe compte un peu moins de femmes exerçant des métiers hautement qualifiés, mais leur part est également en hausse (+3,4 points de pourcentage à 45,2%). Au Luxembourg et en Suède, le pourcentage de femmes exerçant une profession hautement qualifiée est nettement plus élevé qu’en Suisse (respectivement 63,9% et 58,6% en 2019). 

Hausse du taux d’occupation moyen des femmes travaillant à temps partiel

Entre 2010 et 2019, le taux d’occupation moyen des femmes travaillant à temps partiel est passé de 46% à 49%, cette augmentation s’expliquant surtout par la progression de la part de celles qui travaillent à un taux compris entre 70% et 89% (+2,7 points de pourcentage à 16,2% des femmes actives occupées). À l’inverse, les taux partiels inférieurs à 20% ont légèrement reculé (–0,7 point à 5,3% des femmes actives occupées). 

Pour ce qui est du travail à temps partiel, la Suisse occupe également la deuxième place parmi les États de l’UE et de l’AELE. En 2019, 62,7% des femmes actives occupées en Suisse travaillaient à temps partiel. Seuls les Pays-Bas affichent une proportion plus élevée (75,5%). Dans l’ensemble de l’Europe, près d’un tiers des femmes actives occupées travaillaient à un taux réduit en 2019.

Multiactivité: deux fois plus fréquente en Suisse que dans les pays de l’UE et de l’AELE

En Suisse, 10,7% des femmes actives occupées (sans les apprenties) combinaient plusieurs emplois en 2019, contre 9,0% en 2010. Dans l’UE-28, le taux de multiactivité atteint moins de la moitié de la valeur suisse (4,5%, apprenties comprises). C’est l’Islande qui affiche la proportion la plus élevée de femmes multiactives (11,4%), la Suisse arrivant deuxième (10,4%). 

Forte progression des femmes dans la santé humaine et l’action sociale

En 2019, la plus grande proportion de femmes actives occupées a été relevée dans la branche «Santé humaine et l’action sociale». C’est d’ailleurs dans cette branche que la part des femmes actives occupées a enregistré sa hausse la plus forte entre 2010 et 2019 (+2,8 points de pourcentage à 23,7%). Vient ensuite la branche «Commerce et réparation», qui a toutefois accusé le plus fort recul (–2,8 points à 12,9%). La part de femmes actives occupées dans la branche «Hébergement et restauration» a également enregistré une diminution (4,7% en 2019 contre 5,8% en 2010).

Vous trouverez des informations complémentaires dans le document PDF ci-dessous.


 

Télécharger communiqué de presse

Participation des femmes au marché du travail et leur niveau de qualification: forte progression entre 2010 et 2019
(PDF, 6 pages, 310 kB)


Autres langues


Documents associés

Participation des femmes au marché du travail 2010-2019


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/fr/home.assetdetail.14941819.html