Press release

Comptes nationaux de la Suisse 2018 L'économie suisse a connu une croissance soutenue en 2018

Version corrigée 24.09.2019


The latest version of this document is also available. Please see the following link:
Le niveau du Produit intérieur brut est corrigé de 2,8 à 3,6% entre 1995 et 2017 suite à la révision des comptes nationaux

27.08.2019 - Le produit intérieur brut (PIB) de la Suisse a augmenté de 2,8% en 2018 aux prix de l’année précédente. Cette croissance soutenue s’inscrit dans un environnement favorable caractérisé par une reprise marquée de la contribution du commerce extérieur et une forte impulsion de l’industrie manufacturière. Le revenu national brut (RNB) à prix courants a progressé de 5,0%, profitant de l’amélioration du solde de la balance des revenus avec l’étranger. Ces premières estimations 2018 de l'Office fédéral de la statistique (OFS) sont accompagnées d’une révision des résultats de 2016 et 2017.

Avec la publication des premières estimations 2018, et en accord avec la politique de révision des Comptes nationaux, les résultats 2016 et 2017 ont été revus à l’aune de nouvelles informations. Ces dernières ont conduit à une correction à la hausse de la croissance du PIB de respectivement 0,1 point de pourcent à 1,7% en 2016 et de 0,2 point de pourcent à 1,8% en 2017 (sauf indication contraire, les résultats sont aux prix de l’année précédente).

La R-D freine la croissance des investissements

Après quatre années de forte croissance, les investissements ont augmenté modérément (+1,1%). Ce résultat s’explique par un ralentissement des investissements en biens d’équipements (+1,1%) dû notamment à la baisse des investissements en recherche et développement (R-D) faisant suite à deux années de forte croissance. Avec 1,2%, la croissance dans la construction s’est inscrite en ligne avec celle de 2017 (+1,5%).

De leur côté, les dépenses de consommation finale des ménages et des institutions sans but lucratif au service des ménages ont progressé modérément de 1,0% (2017: +1,2%). Le climat de consommation a légèrement fléchi durant l’année. Bien que les ménages restaient assez positifs quant à l’évolution de la situation économique et de leurs perspectives sur le marché du travail en 2018, cet optimisme a été contrebalancé par l’évaluation moins favorable de leur propre situation budgétaire.

Forte hausse du commerce extérieur

Sans prise en compte de l’or non monétaire, le solde de la balance des biens et services a augmenté de 17,3% en 2018. Cette accélération par rapport à 2017 (+5,3%) s’explique par une forte croissance du solde de la balance des services (+31,3%) après une baisse enregistrée en 2017 (– 5,4%). L’évolution de ce solde est due à la hausse des exportations de services (+1,6%) mais surtout à la baisse des importations de services (-4,3%). Les services informatiques et d’information ainsi que certains services aux entreprises ont particulièrement contribué au ralentissement de ces importations.

De son côté, le solde de la balance des biens (sans l’or non monétaire) a augmenté de 11,9% continuant sur sa lancée de 2017 (+10,8%). Cette croissance est due au dynamisme plus marqué des exportations par rapport à celui des importations (respectivement +7,1% et +5,7%). La hausse des exportations est notamment imputable au négoce de matières premières, aux industries chimique et pharmaceutique, ainsi qu’aux instruments de précision, horlogerie et bijouterie.

Croissance soutenue dans l’industrie

Après le contrecoup de l’abandon du taux plancher EUR/CHF en 2015, la valeur ajoutée dans l’industrie manufacturière a poursuivi son expansion (+3,9%) après les premiers effets observés en 2016 (+3,7%). La situation reste toutefois très hétérogène au niveau des branches d’activité et de nombreux pans de l’industrie sont toujours confrontés à des difficultés. A l’inverse, les industries chimique et pharmaceutique, ainsi que, dans une moindre mesure, la fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques; horlogerie enregistrent de fortes croissances.

A l’exception du commerce et des assurances, les prestataires de services ont bénéficié de la conjoncture favorable et ont enregistré des croissances soutenues de leur valeur ajoutée.
Suite à la tenue d’importants évènements sportifs internationaux (Coupe du monde de football et Jeux olympiques d’hiver), la branche des Arts, spectacles, activités récréatives et autres activités de service enregistre une très forte hausse (+24,9%).

Forte hausse du revenu national brut (RNB)

Le RNB à prix courants, qui mesure la somme des revenus nets perçus par les unités résidentes, a augmenté de 5,0%. Ce résultat est dû à une diminution plus importante des revenus de la propriété versés à l’étranger (–16,2%) par rapport à la baisse des revenus reçus de l’étranger (-6,3%) suite, en particulier, aux baisses des revenus liés aux investissements directs. Ce mouvement est partiellement atténué par la hausse constante, bien que légère cette année, des rémunérations versées à des non-résidents (+0,6%).

Impact positif sur la productivité du travail

Profitant de la bonne dynamique de l’économie, la productivité totale du travail a augmenté de 2,4% en 2018. Ce résultat est imputable non seulement à la vigueur de la production suisse, mais également à une relative stabilité de l’évolution du nombre d’heures effectivement travaillées (+0.4%). Cette hausse de la productivité, la plus forte depuis 2010, confirme la tendance observée déjà en 2017, en dépassant pour la deuxième année consécutive les 2% de croissance.

Vous trouverez des informations complémentaires sous forme de tableaux dans le document PDF ci-dessous.


 

Download press release

L'économie suisse a connu une croissance soutenue en 2018
(PDF, 6 pages, 388 kB)


Other languages


Associated documents

Swiss national accounts and labour productivity in 2018


 

Remark

Our English pages offer only a limited range of information on our statistical production. For our full range please consult our pages in French and German (top right hand screen).

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/en/home/statistics/national-economy/productivity.assetdetail.9486167.html