Press release

Statistique des groupes d'entreprises (STAGRE) 2014 à 2022 Les groupes d'entreprises réalisant les plus gros chiffres d'affaires sont majoritairement sous contrôle étranger

23.11.2023 - À la fin de 2022, 61 870 entreprises en Suisse faisaient partie d'un groupe. Elles employaient plus de 2 millions de personnes, ce qui représente plus de 40% des emplois du secteur marchand. Dans la catégorie des groupes réalisant les plus gros chiffres d'affaires, les multinationales sous contrôle étranger occupent une position prépondérante. Ce sont là quelques résultats tirés de la statistique des groupes d'entreprises de l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Les résultats de la statistique des groupes d'entreprises (STAGRE), qui viennent d'être publiés, recensent des variables structurelles telles que le nombre de groupes, d'entreprises et d'emplois, mais aussi les chiffres d'affaires ainsi que les importations et les exportations de marchandises des unités appartenant à un groupe d'entreprises.

Importance croissante des groupes d'entreprises

Durant les huit années de référence pour lesquelles des données comparables sont disponibles dans la statistique structurelle des entreprises (STATENT), l'importance relative des multinationales a légèrement augmenté. De 2014 à 2021, le taux de croissance annuel moyen de l'emploi des groupes d'entreprises (1,4%) était supérieur à celui de l'ensemble de l'économie marchande (0,9%). Les groupes sous contrôle suisse ont joué un rôle nettement plus grand sur le marché du travail que les multinationales sous contrôle étranger. Les données les plus récentes pour ces derniers font état de 18 312 entreprises totalisant 552 524 emplois. En d'autres termes, les multinationales sous contrôle suisse offrent presque deux fois plus d'emplois que les groupes sous contrôle étranger.

Au cours de toutes les années de référence de la série, le nombre aussi bien des entreprises affiliées à un groupe que des personnes qui y sont employées a augmenté. Si les taux de croissance annuels du nombre d'entreprises ont atteint des valeurs parfois considérables (entre 2,2% et 6,7%), l'évolution de l'emploi a été un peu plus modérée et plus constante. Cette dernière s'est située dans une fourchette allant de 0,8% (en 2020) à 2,1% (en 2018 et en 2021).

Les groupes étrangers réalisent un chiffre d'affaires particulièrement élevé

Les différences entre les groupes d'entreprises sont très grandes si l'on considère le volume du chiffre d'affaires, dont le montant total a atteint presque 2500 milliards de francs en 2021. Ce sont les multinationales étrangères qui se taillent en l'occurrence la part du lion (1628 milliards de francs), les groupes suisses ne réalisant qu'un tiers du chiffre d'affaires global. Parmi les multinationales étrangères, 89% du chiffre d'affaires total proviennent de celles qui appartiennent à la catégorie des groupes ayant un chiffre d'affaires très élevé (CA annuel de 750 millions de francs ou plus). Ce résultat est d'autant plus impressionnant que ces groupes à très fort chiffre d'affaires ne sont pas très nombreux: seuls 224 groupes, soit moins de 2% de toutes les multinationales étrangères (12 326), atteignent un chiffre d'affaires excédant ce seuil. On constate une «polarisation» similaire chez les multinationales suisses, avec toutefois des chiffres absolus nettement inférieurs en termes de nombre de groupes et de chiffre d'affaires.

Si l'on exclut toutefois de cette analyse le chiffre d'affaires généré par les unités d'entreprises exerçant une activité de «commerce de gros», on obtient une image très différente. Les multinationales suisses sont désormais les plus importantes avec plus de 50% du chiffre d'affaires total. Tant pour les multinationales sous contrôle suisse qu'étranger, la classe de taille des groupes réalisant un chiffre d'affaires d'au moins 750 millions de francs reste ici aussi la plus représentée. Leur domination est toutefois un peu moins écrasante: en excluant les activités du commerce de gros, les multinationales suisses et étrangères ne génèrent que 78% et 69% respectivement du chiffre d'affaires total de ces groupes.

Trois premiers pays inchangés

Entre 2014 et 2022, l'ordre des trois principaux pays où les groupes d'entreprises multinationaux ayant des succursales en Suisse ont leur siège n'a pas changé. En 2022, plus de la moitié des emplois de groupes étrangers étaient attribués à l'Allemagne (22,3%), aux États-Unis (19,5%) et à la France (15,1%). L'ordre en termes de nombre d'entreprises était également le même.

Bien que les trois premières places soient restées pareilles, des changements considérables sont intervenus entre 2014 et 2022 parmi les pays où les groupes étrangers ont leur siège. Ainsi, le nombre d'emplois dans les entreprises sous contrôle chinois a presque quintuplé, passant de 1848 à 8872. Le nombre d'emplois dans les entreprises sous contrôle luxembourgeois a également plus que triplé (de 4990 à 15 507), tandis qu'une baisse de l'emploi a été enregistrée dans les unités des multinationales italiennes (de 15 519 à 13 173).

Vous trouverez des informations complémentaires dans le document PDF ci-dessous.


 

Download press release

Les groupes d'entreprises réalisant les plus gros chiffres d'affaires sont majoritairement sous contrôle étranger
(PDF, 7 pages, 294 kB)


Other languages


Associated documents

Enterprise groups statistics STAGRE 2014-2022


 

Remark

Our English pages offer only a limited range of information on our statistical production. For our full range please consult our pages in French and German (top right hand screen).

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/en/home/statistics/industry-services/stagre.assetdetail.29025311.html