Press release

Hébergement touristique en 2018 L'hôtellerie suisse signe un niveau record de nuitées en 2018

The latest version of this document is also available. Please see the following link:
Les nuitées ont progressé de 1,5% au 1er semestre 2019

26.02.2019 - L’hôtellerie en Suisse a comptabilisé 38,8 millions de nuitées en 2018, soit le meilleur résultat jamais enregistré jusqu’à ce jour. Ceci représente une croissance de 3,8% (+1,4 million) par rapport à 2017. La demande étrangère totalise 21,4 millions d’unités, en hausse de 4,5% (+921 000). Elle affiche ainsi son meilleur bilan depuis 10 ans. De leur côté, les nuitées suisses progressent de 2,9% (+493 000) et atteignent ainsi la valeur record de 17,4 millions de nuitées. Tels sont les résultats définitifs de l’Office fédéral de la statistique (OFS).

En 2018, tous les mois ont affiché une hausse de nuitées par rapport à la même période de l’année précédente. Celle-ci s’échelonne entre +0,6% (octobre) et +6,0% (janvier). En termes absolus, les plus fortes croissances sont observées en août (+214 000 nuitées / +5,0%) ainsi qu’en juin (+183 000 / +5,3%).

Record pour la clientèle suisse et forte progression étrangère

En 2018, la demande suisse a totalisé 17,4 millions de nuitées (+493 000 / +2,9%), soit un niveau jamais égalé à ce jour. De son côté, la demande étrangère a atteint 21,4 millions, soit une hausse marquée de 921 000 unités (+4,5%).

La demande européenne confirme son redressement initié en 2017 et est ainsi à l’origine d’une hausse de 393 000 nuitées (+3,3%). Parmi les pays de ce continent, l’Allemagne (+147 000 / +3,9%) contribue le plus à cette croissance. Suivent la France (+41 000 / +3,3%), le Royaume-Uni (+37 000 / +2,3%), l’Espagne (+32 000 / +7,1%) ainsi que les Pays-Bas (+27 000 / +4,5%). En revanche, l’Autriche accuse une baisse prononcée de 25 000 nuitées (–6,2%). Elle est suivie de la Turquie (–13 000 / –10,9%).

De son côté, le continent américain (+249 000 nuitées / +8,9%) est à l’origine d’une forte progression. Au sein de ce continent, les Etats-Unis, avec 206 000 unités supplémentaires (+10,1%), connaissent la croissance absolue la plus importante de tous les pays de provenance étrangers. La demande de ce pays atteint ainsi un total de 2,3 millions, soit son plus haut niveau depuis 1990. Suit le Canada avec une hausse de 23 000 (+9,4%).

En ce qui concerne la demande des hôtes asiatiques, elle affiche une croissance de 247 000 nuitées (+4,8%). Parmi les pays de provenance de cette clientèle, la Chine (sans Hong Kong) génère la hausse la plus importante, soit 80 000 unités supplémentaires (+6,3%). Suit l’Inde avec une progression de 71 000 (+9,6%). Les Pays du Golfe enregistrent également une croissance (+26 000 / +2,9%). Après plusieurs années de progression, la République de Corée produit un résultat stable (–960 / –0,2%). Quant au Japon, il génère un recul de 26 000 (–6,3%), soit la diminution absolue la plus importante de tous les pays de provenance.

Enfin, la demande des continents océanique (+24 000 nuitées / +6,5%) et africain (+7600 / +2,8%) progresse également.

Croissance pour la plupart des régions touristiques

Parmi les treize régions touristiques, onze d’entre elles enregistrent des augmentations de nuitées au cours de l’année 2018 par rapport à 2017. Six d’entre elles affichent même des croissances égales ou supérieures à 5,0%. En premier lieu, la Région zurichoise affiche 325 000 nuitées supplémentaires (+5,4%), soit la progression absolue la plus importante. Suivent les Grisons (+279 000 / +5,7%) et la Région Berne (+256 000 / +5,0%). Arrivent ensuite la Région Lucerne / Lac des Quatre-Cantons (+214 000 / +5,9%), le Valais (+206 000 / +5,3%) et Genève (+178 000 / +5,8%). A contrario, le Tessin affiche un recul marqué de 184 000 nuitées, soit une régression de 7,5%.

Stabilité de la durée de séjour

En 2018, la durée de séjour s’est élevée, comme en 2017, à 2,0 nuits. Les hôtes étrangers séjournent en moyenne 2,1 nuits, légèrement plus longtemps que les hôtes indigènes (1,9). Parmi les régions touristiques, les Grisons enregistrent la durée la plus longue avec 2,7 nuits. Arrive ensuite le Valais avec 2,3 nuits. En revanche, la Région Fribourg avec 1,6 nuit, présente la durée la plus courte.

Légère hausse du taux d’occupation des chambres

Durant l’année 2018, le taux net d’occupation des chambres a atteint 54,5% contre 52,9% en 2017. Parmi les régions touristiques, Genève affiche le taux le plus élevé avec 67,2%. Arrive ensuite la Région zurichoise avec une valeur de 65,7%. Le taux le plus bas a été enregistré en Suisse orientale avec 41,4%.

Vous trouverez des informations complémentaires sous forme de tableaux et de graphiques dans le document PDF ci-dessous.


 

Download press release

L'hôtellerie suisse signe un niveau record de nuitées en 2018
(PDF, 7 pages, 352 kB)


Other languages


Associated documents

Press conference - Tourist accommodation in 2018


 

Remark

Our English pages offer only a limited range of information on our statistical production. For our full range please consult our pages in French and German (top right hand screen).

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/en/home/statistics/catalogues-databases/press-releases.assetdetail.7486761.html