Press release

Relevé des structures agricoles 2019 Le nombre d'exploitations agricoles a continué de baisser en 2019

11.05.2020 - En 2019, 50 038 exploitations agricoles ont été dénombrées en Suisse, soit 1,6% de moins qu’en 2018. Elles ont employé 150 100 personnes et ont permis d’exploiter une surface agricole utile (SAU) de 1,04 million d’hectares. Les effectifs des vaches laitières (–1,7%) et de porcs (–4,1%) ont baissé tandis que ceux des volailles (+2,5 %) ont augmenté. Pratiquée par 7284 exploitations, l’agriculture biologique maintient son rythme de croissance, selon le relevé des structures agricoles 2019 établi par l’Office fédéral de la statistique (OFS).

En 2019, le nombre d’exploitations agricoles a baissé à 50 038 unités (–1,6%). Cette diminution se poursuit à un rythme proche de celui de l’année précédente (–1,5%). La tendance, observée sur le long terme, traduit la mutation progressive de l’agriculture suisse. En 20 ans, presque un tiers des exploitations agricoles ont disparu alors que la surface agricole utile a diminué de 2,6%.

Moins nombreuses, les exploitations se sont aussi agrandies suite à des regroupements. Ainsi en 1999, un quart des exploitations avaient une superficie de plus de 20 ha, alors que cette proportion atteignait 43% en 2019. Dans le même temps, l’agriculture biologique séduit toujours plus d’agriculteurs. En 2019, elle a été pratiquée au sein de 7284 exploitations agricoles, soit 3,6% de plus qu’en 2018.

Au cours de l’année 2019, 150 100 personnes ont travaillé sur les exploitations agricoles, en diminution de 1,5% par rapport à l’année précédente. 12% d’entre elles étaient étrangères. La majorité des personnes actives travaillait à temps partiel (55%). La main-d’œuvre familiale a constitué plus des trois quarts de la main-d’œuvre totale.

Moins de blé panifiable et de betteraves sucrières

En 2019, la majorité des terres mises en valeur par les exploitations agricoles était constituée de prairies naturelles et pâturages (605 700 ha, soit 58% de la SAU). Les terres arables occupaient 398 800 ha (38%). Enfin, parmi les autres terres cultivées (38 200 ha, 4%), la vigne occupait 13 400 hectares et les cultures fruitières s’étendaient sur 7000 hectares.

Les différentes cultures ont connu des évolutions diverses en 2019. Stables ces dernières années, les surfaces de blé panifiable (73 600 ha) ont baissé 2,8%. Celles des betteraves sucrières se sont encore réduites de 1000 ha pour atteindre 17 600 ha en 2019. Après plusieurs années d’expansion, les surfaces dédiées aux légumes ont fléchi (11 900 ha, –2,1%). Par contre, la culture du tournesol était en progression en 2019 (5900 ha, +9,6%). L’avoine (1700 ha, +5,2%) et l’épeautre (5700 ha, +6%) ont été particulièrement appréciés. Certaines cultures de niche telles que le millet, le sorgho, le chanvre et les lentilles ont gagné du terrain.

Désormais composante durable de l’agriculture suisse, la production biologique concerne 16% des terres en 2019. Dans le détail, 21% des cultures maraîchères, 29% des légumineuses et 10% des vignes sont exploitées selon le mode de production biologique. En revanche, la betterave sucrière bio (1%) ne semble pas convaincre les exploitations biologiques.

Toujours moins de vaches laitières et de porcs, plus de volailles

A l’image des années précédentes, le cheptel bovin a continué de baisser (–1,2%) en 2019. Cette tendance concerne tout particulièrement les vaches laitières (554 600 unités, –1,7%). Depuis 1999, le nombre de vaches laitières s’est réduit de 19% et leurs éleveurs sont aussi moins nombreux (–47%).

En revanche, soutenue par le succès de la production biologique, la filière de la viande bovine gagne toujours en importance: le nombre de vaches allaitantes s’est accru (+2,2%). En vingt ans, leur effectif a triplé (1999: 41 200 ; 2019: 128 300). En ce qui concerne la filière porcine, présente dans 5800 exploitations (–5,7%), le nombre de porcs a diminué également (–4,1%).

L’élevage de volailles dans son ensemble est en augmentation en 2019 (+2,5%). Soutenue par une demande en hausse, les effectifs des poules pondeuses témoignent d’une croissance de 5,3% par rapport à 2018. 18% de ces effectifs sont élevés sous un label bio. Quant aux poulets de chair, leurs effectifs sont stables par rapport à l’année précédente.

La taille des cheptels ovin et caprin est restée quasiment inchangée en 2019. Ces derniers sont principalement localisés dans les cantons de Berne, des Grisons, du Valais et de Saint-Gall. Trois quarts des brebis laitières étaient élevées selon les prescriptions de l’agriculture biologique.

Vous trouverez des informations complémentaires sous forme de tableaux dans le document PDF ci-dessous.


 

Download press release

Le nombre d'exploitations agricoles a continué de baisser en 2019
(PDF, 5 pages, 497 kB)


Other languages


Associated documents

Farm structure census 2019


 

Remark

Our English pages offer only a limited range of information on our statistical production. For our full range please consult our pages in French and German (top right hand screen).

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/en/home/statistics/catalogues-databases/press-releases.assetdetail.12907134.html