Press release

Situation professionnelle des diplômés de la formation professionnelle supérieure en 2020, quatre ans après l'obtention du titre Les chances d'exercer une fonction dirigeante augmentent nettement avec la formation professionnelle supérieure

13.06.2022 - L’obtention du titre d’une formation professionnelle supérieure mène souvent à un changement de situation professionnelle. En 2020, soit quatre ans après l’obtention de leur titre, la part des employés qui occupaient une fonction dirigeante se situait entre 38% et 63%, selon le titre. C’étaient donc 15 à 25 points de pourcentage de plus qu’avant le début de la formation. La part des titulaires d’un diplôme fédéral qui exerçaient une activité indépendante était de 18%, en hausse de 11 points de pourcentage. Quatre ans après l’obtention de leur titre, la majorité des diplômés de la cohorte 2016 auraient choisi à nouveau la même formation. Tels sont les principaux résultats d’une nouvelle publication de l’Office fédéral de la statistique (OFS).

La formation professionnelle supérieure (FPS) comprend les filières de diplôme des écoles supérieures (ES) et les examens fédéraux (brevet fédéral BF et diplôme fédéral DF), qui sont proposés dans différents domaines de formation. L’enquête menée auprès des diplômés de la formation professionnelle supérieure, un an et quatre ans après l’obtention de leur titre, a permis de constituer une vaste base de données décrivant l’évolution de la situation professionnelle des personnes diplômées depuis le début de leur formation. 

Les titulaires d’un brevet ou d’un diplôme fédéral restent majoritairement fidèles à leur entreprise

Quatre ans après l’obtention de leur titre, plus de la moitié des titulaires d’un BF ou d’un DF travaillaient encore dans la même entreprise qu’avant le début de leur formation professionnelle supérieure. Souvent, les personnes qui suivent ces formations le font dans un domaine fortement lié au métier exercé et en étroite collaboration avec l’entreprise qui les emploie. Par contre, deux tiers des diplômés ES avaient changé d’entreprise depuis l’obtention de leur titre.

La formation professionnelle supérieure débouche souvent sur une fonction dirigeante 

Différentes formations professionnelles supérieures préparent à assumer une fonction dirigeante. Ainsi, 33% des diplômés d’une ES, 44% des titulaires d’un BF et 62% de ceux d’un DF occupaient déjà une fonction dirigeante un an après leur formation professionnelle supérieure. Leur part a continué d’augmenter quatre ans après l’obtention du titre (ES: 38%; BF: 47%; DF: 63%).

La prise en charge d’une fonction dirigeante dépend fortement de la formation achevée: chez les titulaires d’un DF, la proportion d’employés occupant une fonction dirigeante était la plus élevée, quatre ans après l’obtention du titre, parmi les diplômés du domaine «gestion et administration» (80%), suivi de près par le domaine «électricité et mécanique» (78%). Mais on trouve aussi principalement des cadres parmi les diplômés d’autres formations professionnelles supérieures: la part des personnes qui exercent une fonction dirigeante est de 73% parmi les diplômés ES du domaine «architecture et bâtiment» et de 72% parmi les titulaires d’un BF en «industries de transformation et de traitement».

Les titulaires d’un diplôme fédéral dans la santé ou l’agriculture travaillent le plus souvent en tant qu’indépendants

La proportion de personnes exerçant une activité indépendante est particulièrement élevée parmi les titulaires d’un diplôme fédéral: 18% d’entre eux déclaraient travailler en tant qu’indépendants quatre ans après l’obtention de leur titre. Cette proportion est supérieure à la moyenne chez les personnes diplômées des domaines «agriculture, sylviculture et médecine vétérinaire» (66%) et «santé, sans la médecine humaine ni le personnel soignant» (65%). Les personnes exerçant une activité indépendante sont plutôt rares parmi les diplômés d’une ES (3%) et les titulaires d’un BF (5%).

Un titre d’une ES mène souvent à un changement de profession

La formation professionnelle supérieure comprend des formations de spécialisation dans la profession et d’autres formations pouvant servir à une réorientation professionnelle. Certaines formations ne peuvent être entreprises qu’à condition d’avoir une expérience professionnelle dans un domaine particulier. D’autres s’adressent à un public plus large. En ce qui concerne le changement de profession, seul un quart des diplômés ES exerçaient encore la même profession quatre ans après l’obtention du titre qu’avant le début de la formation. La stabilité professionnelle est nettement plus élevée chez les titulaires d’un examen fédéral (BF: 36%, DF: 45%). 

La formation professionnelle supérieure est toujours majoritairement plébiscitée quatre ans après l’obtention du titre

Quatre ans après l’obtention de leur titre, 84% des diplômés d’une ES, 90% des titulaires d’un BF et 93% de titulaires d’un DF déclaraient qu’ils choisiraient à nouveau la même formation. Une évaluation qui n’a que légèrement changé depuis l’enquête réalisée un an après l’obtention du titre, alors que la proportion de personnes dans ce cas était légèrement plus élevée parmi les diplômés d’une ES (88%) et les titulaires d’un BF (92%). Le bilan est également très positif pour ce qui est des objectifs professionnels, que plus des trois quarts des diplômés déclarent avoir majoritairement ou totalement atteints. 

Vous trouverez des informations complémentaires dans le document PDF ci-dessous.


 

Download press release

Les chances d'exercer une fonction dirigeante augmentent nettement avec la formation professionnelle supérieure
(PDF, 6 pages, 442 kB)


Other languages


Associated documents

Professional situation of advanced professional education and training graduates in 2020 - four years after graduation


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/en/home/news/whats-new.assetdetail.22644551.html