Press release

Hébergement touristique en 2021 Reprise de la demande dans l'hôtellerie suisse en 2021

The latest version of this document is also available. Please see the following link:
Hôtellerie suisse: hausse de 47,3% des nuitées au 1er semestre 2022

24.02.2022 - En 2021, l’hôtellerie suisse a comptabilisé 29,6 millions de nuitées, soit une hausse de 24,6% (+5,8 millions) par rapport à 2020. Cette augmentation s’explique par les mesures restrictives liées à la situation sanitaire de 2020. Le nombre de nuitées a certes fortement augmenté sur un an, mais reste néanmoins encore largement en deçà de celui de 2019 (–25,3%). La demande suisse atteint un niveau historique avec un total de 21,0 millions de nuitées, ce qui représente une hausse de 27,9% (+4,6 millions). De leur côté, les nuitées étrangères ont augmenté de 17,1% (+1,3 million) et totalisent 8,6 millions d’unités. Tels sont les résultats définitifs de l’Office fédéral de la statistique (OFS).

Alors que pour les deux premiers mois de l’année d’importantes diminutions de nuitées ont été observées (janvier: –58,1% et février: –39,5%) par rapport à la même période de 2020, la demande a très fortement progressé entre mars et juin. Ces fortes hausses s’expliquent par la demande particulièrement basse une année auparavant, période durant laquelle les restrictions sanitaires ont été introduites et ont été les plus fortes.

En juillet, la croissance de la demande a ralenti (+6,4%), puis a de nouveau progressé de manière très marquée entre août et décembre pour se rapprocher des niveaux de l’année 2019. Les plus fortes augmentations ont été observées en novembre (+94,8%) et en décembre (+64,1%). Il faut toutefois mettre en relation les résultats de ces deux mois avec la réintroduction de mesures sanitaires à la même période en 2020.

Niveau record pour la demande indigène

En 2021, les nuitées indigènes ont franchi le cap symbolique des 20 millions (21,0 millions) suite à une augmentation de 27,9% par rapport à la même période de 2020. Ce niveau historiquement haut représente une hausse de 17,0% comparé à 2019. Les mois de janvier et de février ont connu une baisse des nuitées suisses (respectivement de –36,9% et –2,9%) comparativement à 2020. Au mois de mars, la demande indigène a fortement augmenté (+106,1%); elle a explosé au mois d’avril (+937,4%) et est restée très forte aux mois de mai (+198,7%) et juin (+49,9%). Après une baisse en juillet (–3,1%) qu’il faut mettre en relation avec la forte augmentation du même mois de 2020 (+ 35,0% par rapport à 2019), la demande suisse est repartie à la hausse jusqu’en décembre. Les pics de croissance sont enregistrés en fin d’année (novembre: +47,7% et décembre: +32,0%). 

Légère reprise de la demande étrangère

La demande étrangère a augmenté de 17,1% par rapport à la même période de 2020 pour atteindre 8,6 millions de nuitées. Comparativement à 2019, la demande affiche toutefois un recul de 60,3%. En janvier et en février 2021 (–79,8% respectivement –79,4%), la demande étrangère était toujours fortement négative. Encore en recul au mois de mars (–27,2%), elle explose en avril et mai (+466,9% respectivement +324,6%). Entre juin et septembre, les nuitées étrangères ont augmenté, mais de manière moins importante que pour les mois précédents. Les trois derniers mois de l’année sont marqués à nouveau par des hausses plus prononcées (+169,1% en octobre; +276,6% en novembre et +167,8% en décembre). 

Au sein de la clientèle étrangère, ce sont surtout les Européens (+828’000 nuitées/+13,7%) qui ont contribué à cette hausse en 2021. Le plus grand contributeur de cette croissance est l’Allemagne (+369’000 nuitées/+16,5%) qui affiche la plus forte hausse absolue de tous les pays de provenance étrangers. A noter également que le Royaume-Uni est à l’origine de la plus forte baisse absolue de tous les pays de provenance avec une chute de 190’000 nuitées (–36,2%). La demande des hôtes du continent américain a également augmenté (+256’000 nuitées/+44,2%) tout comme celle d’Asie (+207’000 nuitées/+35,3%). Parmi les pays de ce continent, les Pays du Golfe signent la plus forte hausse absolue (+312’000 nuitées/+273,9%). Malgré ces hausses, la demande en provenance de tous les continents est restée fortement inférieure à celle enregistrée en 2019. 

Augmentation des nuitées dans toutes les régions touristiques

En 2021, les treize régions touristiques de Suisse ont comptabilisé des augmentations de nuitées par rapport à 2020. La plus grande hausse a été observée au Tessin (+51,8%). Les régions citadines suivent de près avec Genève (+46,3%), la région bâloise (+39,3%) et la région zurichoise (+39,1%). Les augmentations les plus faibles ont été enregistrées en Valais (+8,6%) et aux Grisons (+8,0%). Par rapport à 2019, seuls le Tessin (+27,1%) et Jura & Trois-Lacs (+1,3%) affichent un niveau de nuitées supérieur en 2021.

Pour la demande indigène, toutes les régions touristiques ont affiché un résultat en augmentation allant de +12,1% pour les Grisons à +54,9% pour le Tessin. En comparaison avec 2019, seules quatre régions ont vu leurs nuitées diminuer. Les plus forts reculs ont été observés dans les régions citadines. En ce qui concerne la demande étrangère, onze régions touristiques sur treize ont affiché une hausse, avec une fourchette comprise entre +10,3% (Région Berne) et +41,8% (Genève). Seules les Grisons (–4,5%) et le Valais (–11,8%) ont vu leurs nuitées diminuer. Par rapport à 2019, toutes les régions touristiques ont connu une forte baisse de la demande étrangère. 

Progression du taux d’occupation des chambres

Durant l’année 2021, le taux net d’occupation des chambres s’est monté à 41,4%, soit une augmentation de 5,4 points par rapport à 2020. Il reste toutefois très inférieur à celui de 2019 (55,2%). Sur les treize régions touristiques seul le Valais (46,2%/–1,9 points) a connu une diminution du taux d’occupation. A contrario, le Tessin a enregistré le plus haut taux (59,4%/+14,6 points). C’est aussi la seule région à avoir un taux d’occupation supérieur à celui de 2019. Malgré des taux en progression, les régions citadines de Zurich (34,0%/+6,9 points), de Genève (34,2%/+7,7), et de Bâle (34,4%/+6,4) ont affiché les valeurs les plus basses. Ces régions restent bien loin des hauts niveaux de 2019 (66,5% pour Genève; 65,0% pour la région zurichoise et 60,1% pour la région bâloise). 

Vous trouverez des informations complémentaires sous forme de tableaux et de graphiques dans le document PDF ci-dessous.


 

Download press release

Reprise de la demande dans l'hôtellerie suisse en 2021
(PDF, 7 pages, 631 kB)


Other languages


Associated documents

Press conference - Tourist accommodation in 2021


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/en/home/news/press-releases.assetdetail.21704120.html