Medienmitteilung

Microrecensement formation de base et formation continue 2011 Forte participation à la formation mais potentiel d'amélioration par rapport à la satisfaction

Neuchâtel, 24.06.2013 (OFS) - 63% de la population suisse âgée de 25 à 64 ans a pu participer aux activités de formation souhaitées ou n'avaient pas l'intention de se former. 25% des personnes considérées ont pris part à une formation de base ou continue et auraient également voulu en suivre d'autres. Seulement 12% ont dû renoncer à suivre une formation. Les principaux obstacles à la participation à une activité de formation étaient le manque de temps (33 %), les contraintes familiales (16%) et le coût trop élevé (15%). Ce sont là quelques-uns des résultats de la nouvelle publication de l'Office fédéral de la statistique sur le microrecensement formation de base et formation continue 2011, qui s'inscrit dans le nouveau système modulaire du recensement de la population.

Les résultats du microrecensement formation de base et formation continue 2011 (MRF2011) montrent qu'en Suisse, pendant la période considérée (les 12 mois précédant l'enquête), une part importante de la population de 25 à 64 ans a participé à des activités de formation continue (63% dans le cadre de cours organisés, 50% de manière autonome). La satisfaction est également élevée dans ce groupe d'âges en ce qui concerne la participation à la formation de base ou continue. 63% des 25 à 64 ans ont pu prendre part aux activités de formation de base ou continue souhaitées ou n'avaient pas l'intention de se former. 37% n'ont pas pu suivre les activités formation de base ou continue souhaitées, ou n'ont pu le faire qu'en partie. Dans ce dernier groupe, 25% ont pris part à une formation de base ou continue et auraient également voulu en suivre d'autres. Les 12% restants n'ont pas du tout pu suivre de formation de base ou continue pour diverses raisons.

Des désirs de formation plus ou moins satisfaits selon le niveau de formation

La part des personnes n'ayant pu participer à aucune formation de base ou continue pendant la période d'observation (les douze mois précédant l'enquête) bien qu'elles l'auraient souhaité est la plus élevée (24%) chez les personnes sans formation postobligatoire. Les personnes qui ont suivi une formation postobligatoire déclarent nettement moins souvent n'avoir absolument pas pu satisfaire leur désir de formation. Par contre, elles sont proportionnellement plus nombreuses à indiquer qu'elles ont participé à une formation de base ou continue pendant la période de référence et auraient également voulu en suivre d'autres.

Le manque de temps, principal obstacle à la participation

En règle générale, différentes raisons expliquent pourquoi les personnes renoncent à suivre une formation de base ou continue. Les principaux obstacles sont le manque de temps (33%), les contraintes familiales (16%) et le coût élevé (15%). Le manque de temps est cité le plus souvent, par les femmes comme par les hommes (38% des hommes et 29% des femmes). Les femmes (22%) renoncent plus souvent que les hommes (8%) à suivre une formation de base ou continue en raison de contraintes familiales avant tout.


 

Download Medienmitteilung

Forte participation à la formation mais potentiel d'amélioration par rapport à la satisfaction
(PDF, 5 Seiten, 76 kB)


Weitere Sprachen


Verwandte Dokumente

Mikrozensus Aus-und Weiterbildung 2011: Hauptbericht


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/de/home/statistiken/bildung-wissenschaft/weiterbildung.assetdetail.35609.html