Medienmitteilung

Enquête suisse sur la population active au 4e trimestre 2021: l'offre de travail 4e trimestre 2021: le nombre d'actifs occupés en hausse de 1,1%, le taux de chômage au sens du BIT recule à 4,4%

Dieses Dokument ist auch in einer neueren Version verfügbar, siehe folgenden Link:
2e trimestre 2022: le nombre d'actifs occupés en hausse de 1,6%, le taux de chômage au sens du BIT recule à 4,1%

22.03.2022 - Au 4e trimestre 2021, le nombre de personnes actives occupées en Suisse s’est accru de 1,1% par rapport au même trimestre de 2020 et le nombre d’heures de travail hebdomadaires effectives par personne active occupée a augmenté de 1,5%. Durant cette même période, le taux de chômage au sens du Bureau international du Travail (BIT) s’est réduit, passant de 4,9% à 4,4% en Suisse et de 7,4% à 6,4% dans l’Union européenne. Ce sont là quelques résultats tirés de l’enquête suisse sur la population active (ESPA).

Au 4e trimestre 2021, la Suisse comptait 5,179 millions de personnes actives occupées, soit 1,1% de plus qu’à la même période de 2020. Les personnes au chômage partiel sont comptées dans les actifs occupés, pour autant qu’elles n’aient pas été absentes pendant plus de trois mois. L’augmentation des actifs occupés est de 0,9% chez les hommes et de 1,3% chez les femmes. Après correction des variations saisonnières, le nombre de personnes actives occupées progressait de 0,6% entre le 3e et le 4e trimestre 2021.

Main-d’œuvre suisse et main-d’œuvre étrangère

Entre les 4es trimestres 2020 et 2021, le nombre d’actifs occupés de nationalité suisse a augmenté de 0,6% et celui de nationalité étrangère de 2,1%. Parmi les actifs occupés étrangers, la progression a été la plus forte chez les frontaliers (livret G: +4,4%). Venaient ensuite les titulaires d’une autorisation de séjour (livret B ou L, en Suisse depuis 12 mois ou plus: +3,3%) et les titulaires d’une autorisation d’établissement (livret C: +0,1%). En revanche, le nombre d’actifs occupés titulaires d’une autorisation de séjour de courte durée (livret L, depuis moins de 12 mois en Suisse) a diminué (–2,4%).

Chômage en Suisse et en Europe

Au 4e trimestre 2021, la Suisse comptait 220 000 personnes au chômage selon la définition du BIT, soit 26 000 de moins qu’un an auparavant. Ces chômeurs représentaient 4,4% de la population active, soit une part inférieure à celle observée au 4e trimestre 2020 (4,9%). Après correction des variations saisonnières, le taux de chômage a reculé de 0,1 point de pourcentage par rapport au 3e trimestre 2021, passant de 4,9% à 4,8%. Entre les 4es trimestres 2020 et 2021, le taux de chômage s’est contracté aussi bien au sein de l’UE (passant de 7,4% à 6,4%) que dans la zone euro (ZE19: de 8,1% à 7,1%).

Chômage des jeunes

En Suisse, le taux de chômage des jeunes (de 15 à 24 ans) au sens du BIT a progressé de 7,3% à 7,7% entre le 4e trimestre 2020 et le 4e trimestre 2021. Sur la même période, il a reculé au sein de l’UE (passant de 17,3% à 14,8%) et dans la zone euro (ZE19: de 17,7% à 15,0%). 

Chômage selon diverses caractéristiques

Entre les 4es trimestres 2020 et 2021, le taux de chômage a baissé aussi bien chez les 25 à 49 ans (passant de 5,2% à 4,2%), que chez les 50 à 64 ans (de 4,1% à 4,0%). La baisse était plus forte chez les femmes (de 5,4% à 4,5%) que chez les hommes (de 4,5% à 4,4%). Le taux de chômage a enregistré une baisse chez les personnes avec une formation de degré secondaire II (de 5,1% à 4,5%) et de degré tertiaire (de 3,9% à 3,0%) mais était en hausse chez les personnes sans formation postobligatoire (de 7,8% à 8,4%).

Durant la même période, le taux de chômage a diminué tant chez les personnes de nationalité suisse (de 3,8% à 3,2%) que chez celles de nationalité étrangère (de 7,9% à 7,6%). Au 4e trimestre 2021, le taux de chômage au sens du BIT s’élevait à 5,5% chez les ressortissants de l’UE/AELE et à 12,4% chez les personnes en provenance de pays tiers. 

Durée du chômage

Au 4e trimestre 2021, le nombre de chômeurs de longue durée au sens du BIT (un an ou plus) s’est établi à 98 000, en hausse de 9 000 personnes par rapport au 4e trimestre 2020. La part des chômeurs de longue durée dans l’ensemble des chômeurs s’est accrue également, passant de 35,9% à 44,2%. La durée médiane du chômage s’est allongée, de 231 à 288 jours.

Heures de travail

Entre les 4es trimestres 2020 et 2021, la durée hebdomadaire effective de travail par personne active occupée a augmenté de 1,5%, pour atteindre un niveau toujours inférieur à celui d’avant la pandémie du COVID-19 (–0,5% entre les 4es trimestres 2019 et 2021). La hausse sur un an a été la plus marquée dans la branche «Hébergement et restauration» (+20,9%), suivie des branches «Arts, loisirs, ménages privés et autres» (+9,4%) et «Transports et entreposage» (+5,5%).

Travail à domicile 

Au 4e trimestre 2021, 38,5% des personnes salariées ont effectué du travail à domicile au moins occasionnellement. Cette part est en recul depuis le début de l’année 2021 (1er trimestre 2021: 43,7%). Les branches «Information et communication» (84,4%) et «Activités financières et d’assurance» (74,9%) présentent les plus fortes proportions de travail à domicile.

Vous trouverez des informations complémentaires sous forme de tableaux et de graphiques dans le document PDF ci-dessous.


 

Download Medienmitteilung

4e trimestre 2021: le nombre d'actifs occupés en hausse de 1,1%, le taux de chômage au sens du BIT recule à 4,4%
(PDF, 12 Seiten, 353 kB)


Weitere Sprachen


Verwandte Dokumente

Schweizerische Arbeitskräfteerhebung im 4. Quartal 2021: Arbeitsangebot


Tags

Frau Mann

 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/de/home/aktuell/neue-veroeffentlichungen.assetdetail.21604030.html