Medienmitteilung

La balance touristique de la Suisse en 2021 Le tourisme international toujours fortement impacté par la crise du COVID-19 en 2021

28.06.2022 - La crise du COVID-19 a encore fortement influencé le secteur touristique en 2021. Après le choc de 2020, il n’y a pas encore eu de retour à la situation prépandémique. Le nombre de personnes ayant voyagé est demeuré bien en deçà des niveaux de 2019. Les recettes (visiteurs étrangers en Suisse) de la balance touristique ont augmenté pour atteindre 10,1 milliards de francs. Elles sont de 43,9% inférieures à leur niveau de 2019. Parallèlement, les dépenses (résidents suisses en voyage à l’étranger) ont augmenté de 13,4% mais elles restent toutefois inférieures de 43% au niveau enregistré en 2019. Au final, le solde de la balance touristique est négatif à –605 millions, selon les premières estimations de l’Office fédéral de la statistique (OFS).

La population helvétique a dépensé 10,7 milliards de francs lors de ses voyages à l’étranger en 2021, soit 13,4% de plus qu’en 2020. De leur côté, les voyageurs qui résident à l’étranger et qui ont visité la Confédération en 2021 ont dépensé 10,1 milliards de francs, soit une hausse de 5,5% par rapport à 2020.

À partir du mois d’avril, le nombre de touristes étrangers a augmenté en Suisse par rapport à 2020. Il s’en est suivi une hausse de leurs nuitées sur l’ensemble de l’année 2021 dont le total demeure néanmoins loin du record de 2019. Reflétant cette évolution, les recettes issues des séjours dans l’hôtellerie, dans la parahôtellerie ou chez des particuliers ont affiché une hausse modérée. Pour leur part, les séjours hospitaliers ont continué à souffrir des effets de la pandémie, alors que les séjours d’études ont repris des couleurs grâce à l’augmentation des inscriptions de non-résidents auprès des hautes écoles et du retour des cours en présentiel à partir du semestre d’automne. Pour l’ensemble des séjours avec nuitées, il en résulte une augmentation des recettes de 12,7%.

A l’opposé, les recettes des séjours sans nuitées ont affiché une nouvelle baisse. Elle s’inscrit à 7,8%, soit une réduction de 260 millions de francs pour l’économie suisse. Tandis que les recettes liées aux excursions d’un jour et au tourisme de transit ont encore fortement reculé du fait des mesures prises pour lutter contre la pandémie de COVID-19, les dépenses de consommation des frontaliers et des titulaires d’un permis de courte durée ont repris le chemin de la croissance. Cette hausse des dépenses de consommation s’explique notamment par l’effet conjoint de l’augmentation du nombre de frontaliers et de la baisse du recours au chômage partiel.  

Les dépenses à l’étranger restent à un niveau très bas

À cause de la persistance de la pandémie, l’année 2021 n’aura pas connu une explosion des voyages des Suisses à l’étranger. La population semble avoir privilégié des séjours en Suisse comme l’atteste le nombre record de nuitées hôtelières générées par des résidents en 2021. On constate toutefois une reprise des voyages dans certains pays, ce qui explique la hausse de 13,0% des dépenses des séjours avec nuitées. Les achats effectués en 2021 lors de ces séjours à l’étranger par des personnes résidant en Suisse ont atteint un montant total de 6,3 milliards, ce qui représente quelque 59% de l’ensemble des dépenses de la balance touristique. 

Bien que ralenti par la fermeture des frontières au premier trimestre, le tourisme d’achat a repris de la vigueur au cours des trimestres suivants. Ainsi, les dépenses effectuées dans le cadre des séjours sans nuitées ont atteint un montant de 4,4 milliards en 2021, en hausse de 13,9% par rapport à 2020.

Vous trouverez des informations complémentaires dans le document PDF ci-dessous.


 

Download Medienmitteilung

Le tourisme international toujours fortement impacté par la crise du COVID-19 en 2021
(PDF, 4 Seiten, 266 kB)


Weitere Sprachen


Verwandte Dokumente

Die Fremdenverkehrsbilanz der Schweiz im Jahr 2021


 

https://www.bfs.admin.ch/content/bfs/de/home.assetdetail.22805988.html